Russie : inauguration du gazoduc North Stream (novembre 2011)
2012-04-19

Le russe GAZPROM, avec l'aide de l'Allemagne et de l'Italie, avance à pas de géant vers le contrôle de l'approvisionnment en gaz de l'Europe :

- le 8 novembre 2011 est inauguré, comme prévu, la mise en service du premier pipe-line, sous la mer Baltique, entre Vyborg (Russie) et Greifswald (Allemagne), du gazoduc North Stream (1), en présence du président russe Dmitri Medvedev, de la chancelière allemande Angela Merkel et de l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder (devenu entre temps salarié de GAZPROM),

- fin 2012 est prévu la mise en service du deuxième pipe-line
du North Stream,

- en 2015 est prévu la mise en service du gazoduc South Stream (2) vers l'Italie, qui évite l'Ukraine comme le Nord Stream évite l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne.

Les pays à risque pour la Russie, y compris la Biélorussie, par lesquels cheminent les gazoduc actuels sont ainsi évités : Moscou n'aura plus à composer avec eux pour les droits de passage.

Des 21% d'approvisionnement des pays de l'Union européenne en 2011, GAZPROM espère atteindre 50% en 2030 et peser sur les prix vis-à-vis de son autre client majeur, la Chine (3).

La Russie pourra ainsi continuer à constituer des réserves de devises et agir sur les marchés financiers mondiaux.

L'Allemagne trouvera une partie de la solution à sa sortie de l'énergie nucléaire.

L'Italie, à défaut d'énergie nucléaire, s'est engagée dans cette voie il y a une dizaine d'années.

La France a pris le train GAZPROM en marche. GDF Suez est minoritaire (et dernier entré) dans le North Stream. EDF est minoritaire (et dernier entré) dans South Stream.

La Commission européenne ne parvient toujours pas à obtenir des pays membres une stratégie européenne énergétique cohérente. Son projet de gazoduc Nabucco (4) -qui donnerait accès au gaz caspien sans cheminement par GAZPROM- n'est toujours pas assuré de trouver un financement.

N.L.


Notes

:

(1)

[URL : 2908]



(2)

[URL : 2909]



(3) Les besoins de la Chine en gaz russe sont évalués à 68 milliards de mètre cube par an. North Stream délivrera 55 milliards de mètre cube par an à l'Europe.

(4)

[URL : 2911]