Election "présidentielle" en Transnistrie : défaite du candidat soutenu par Moscou (janvier 2012)
2012-04-05

Au 2ème tour de l'élection "présidentielle" de Transnistrie, le 26 décembre 2011, le candidat soutenu par Moscou, Anatoli Kaminski, a subi une défaite avec 20% des suffrages en sa faveur.

Le candidat de l'opposition, Evguéni Chevtchouk a recueilli plus de 73% des suffrages.

Le premier tour avait vu l'élimination du "fondateur" de la Transnistrie, Igor Smirnov, qui avec l'aide des armées russes avait séparé en 1991 la région de Transnistrie de la Moldavie, après une courte guerre.

La Russie maintient un contingent militaire en Transnistrie, et maintient sous perfusion économique cette région de 550 000 habitants.

Le Kremlin a annoncé que Evguéni Chevtchouk effectuera sa 1ère visite extérieure à Moscou.

Après le désaveu du candidat soutenu par la Russie à l'élection "présidentielle" de la région d'Ossétie du Sud, forte de moins de 50 000 habitants, l'annulation de cette élection et la tenue d'un 3ème tour en mars 2012, la Transnistrie est la 2ème région sécessionniste sous perfusion russe à contester une recommandation électorale.