Géorgie et France : Alexandre Djintcharadzé (1896-1970), officier de la Légion étrangère
2013-02-18

Alexandré Djindjaradzé

Alexandre Djintcharazé est né en Géorgie en 1899.

Une formation militaire en Géorgie et en France



Il est cadet à l'Ecole militaire (1) lorsque l'Armée rouge attaque la Géorgie en février 1921 : il se bat tour à tour à Tiflis et à Batoumi avant de s'exiler à Constantinople comme les autres élèves-officiers géorgiens.

En septembre 1921, suite à un accord entre le gouvernement géorgien et le gouvernement français -du à l'entregent du général Alexandre Eristavi-, il intègre l'école d'application de Saint Maixent et en sort sous-lieutenant en 1922.

Une carrière dans la Légion étrangère



Il effectue 30 années à la Légion étrangère, en particulier dans une compagnie d'instruction des cadres au 1er Régiment étranger de cavalerie, de 1927 à 1939.

En juin 1940, il combat dans un groupe de reconnaissance, le G.R.D. 97, est blessé à Noroy (Oise) et fait prisonnier. De ce fait, il ne gagnera l'Afrique du Nord que plus tard.

Alexandre Djintcharadzé termine sa carrière comme chef d'escadron. Chevalier de la Légion d'honneur, il est porteur de la Croix de guerre.

Il meurt en 1970.

Note



(1) Il lui manque 2 mois de formation à l'Ecole militaire de Tiflis pour d'obtenir le grade de sous-lieutenant de l'armée nationale géorgienne : il part au front comme aspirant.

Sources :

- Archives familiales,

- Archives de l'Office des réfugiés géorgiens en France
.





Sources :

- archives familiales,

- Des Géorgiens pour la France. Itinéraires de résistance. 1939-1945 de Françoise et Révaz Nicoladzé, Editions L'Harmattan, Paris, juin 2007,

- Websites
.