Géorgie et France : Nicolas Tokadzé (1901-1975), officier de la Légion étrangère
2012-04-13

Nicolas Tokhadzé

Nicolas Tokadzé est né en Géorgie en 1901.

Une formation militaire en Géorgie et en France



Il est cadet à l'Ecole militaire lorsque l'Armée rouge attaque la Géorgie en février 1921 : il se bat tour à tour à Tbilissi et à Batoumi avant de s'exiler à Constantinople comme les autres élèves-officiers géorgiens.

En septembre 1921, suite à un accord entre le gouvernement géorgien et le gouvernement français -du à l'entregent du général Alexandre Eristavi-, il intègre l'école d'application de Saint Maixant et en sort sous-lieutenant en 1922.

Une carrière dans l'aviation



Il sert d'abord au Maroc, avant de partir en 1941 pour l'Indochine où la pression de l'armée japonaise est particulièrement meurtrière.

[... Le 9 mars 1945, Dong Dang (Tonkin) est puissamment attaquée : le seul recours est la fuite vers la frontière chinoise, par une vallée encaissée, dans des conditions éprouvantes. Une colonne est formée. Du 22 mars au 19 avril, Nicolas Tokadzé assure avec son groupe l'arrière-garde et livre de multiples combats à Son La et Bon'Tay, et permet à une petite partie de la colonne d'échapper à la destruction ...]

Huit fois cité, porteur de la Croix de guerre avec palmes, il est fait Commandeur de la Légion d'honneur.

Il meurt en 1975 et repose au "carré géorgien" du cimetière communal de Leuville-sur-Orge.

Sources :

- archives familiales,

- Des Géorgiens pour la France. Itinéraires de résistance. 1939-1945 de Françoise et Révaz Nicoladzé, Editions L'Harmattan, Paris, juin 2007,

- Websites
.