Permutation de postes sur l'échiquier politique albanais (2003)
2012-12-27

Permutation de postes sur l'échiquier politique albanais



La scène politique albanaise apparaît une fois de plus surprenante et pleine d'imprévu. Le premier ministre Meta, en même temps leader d'un "courant " du Parti socialiste, vient de démissionner en raison de désaccords graves avec le président du Parti socialiste, Fatos Nano.

Le nouveau chef de gouvernement est à présent

Pandeli Majko

, 34 ans, qui a déjà dirigé le pays à l'époque de la crise de Kosovo et a été alors très populaire. Cependant son gouvernement actuel est considéré comme un "chef d'œuvre de médiocrité", état de chose qui résulte aussi du manque de coopération de la part des socialistes. En effet, le parti socialiste, en proie à des affrontements internes, n'a proposé à titre de membres du gouvernement que des "joueurs de réserve de seconde classe". Le nouveau cabinet ne pourra donc pas durer longtemps, d'autant plus que le premier ministre Majko penche du côté de Meta (qui a par ailleurs le soutien des pays occidentaux et des USA), alors que le nouveau cabinet penche pour Nano. La formation du nouveau cabinet a vu le départ d'un certain nombre de personnes de la jeune génération et leur remplacement par des personnes de la vieille génération des socialistes.

La présente crise gouvernementale est "un filtre qui unit la crise électorale précédente à la crise présidentielle à venir". Ce n'est donc pas avant les élections présidentielles de l'été prochain que l'Albanie pourra enfin voir un gouvernement fort.

(d'après un article de Remzi Lani, diffusé par le Courrier des Balkans)