Slovénie : changement de majorité gouvernementale
2012-02-08

Le 4 décembre 2011, les élections législatives anticipées, entraînées par la chute au Parlement du Premier ministre de centre-gauche Borut Pahor, donnent la coalition sortante en tête, sans majorité absolue.

Le 11 janvier 2012, Zoran Jankovic, présenté par le centre-gauche au Parlement pour devenir Premier ministre, est défait : il lui manque 4 voix.

Le 28 janvier 2012, Janez Jansa, ex-Premier ministre de centre-droit (2004 à 2008), obtient la confiance du Parlement (51 voix sur 90) grâce à la formation d'une coalition de 5 partis de centre-droit et de droite (1).

Le président de la République, Danilo Türk -partisan de Zoran Jankovic- rappelle qu'un procès pour corruption est en cours (achat de blindés finlandais en 2006) et qu'il implique cinq personnes dont Janez Jansa : ce dernier nie toute responsabilité.

Janaz Jansa déclare " ... Les premières mesures qui seront prises par ce gouvernement seront la stabilisation des finances publiques ..." (2) et présente son gouvernement le 10 février 2012.

Notes

:

(1) La coalition de centre-droit et de droite est composée du Parti démocrate slovène (SDS, 26 sièges), du Parti populaire slovène (SLS, 6 sièges), de la Nouvelle Slovénie (NS, 4 sièges), de la Liste civique (DGLV, 8 sièges) et du Parti démocrate des retraités slovènes (DSUS, 6 sièges).

(2) Le déficit budgétaire de la Slovénie a atteint 5,5% du PIB en 2011 (budget à l'équilibre en 2007), la dette publique a progressé de 39 à 50% du PIB en 2011. La notation de la Slovénie a été dégradée par les agences de notation, A pour Fitch, A+ pour Standard & Poor's et A1 pour Moody's.

Voir aussi [URL : 3578]

.