République tchèque : état des lieux 2011 pour la francophonie (AFI)
2012-02-14

Petre Kylousek

, université Masaryk de Brno, propose dans l'édition 2011 de "L'Année francophone internationale" un état des lieux pour la République tchéque, avec des volets politique et économie, et culture.

Extrait : culture



Les "journées de la francophonie", en mars 2010, ont sans doute été le point culminant des activités culturelles francophones.. L'accent a été mis sur la cinématographie : treize villes tchèques ont ainsi assisté à la projection de films belge (Kadiatou Konate), luxembourgeois (Anne Schroeder), suisses (Jacqueline Veuve, Samuel et Frédéric Guillaume), sénégalais (Mohamadou Ndoye Dout's), congolais (Jean-michel Kibushi Ndjate Wooto), tchadiens (Mahamat Saleh Haroun, Mously Lamso), canadiens (Dominic Morissette, Philippe Baylaucq).

Le tremblement de terre de Haïti a centré l'attention sur la culture de l'île et la présence d'Evelyne Trouillot, Jean Durosier et de la direction de l'association ETC Caraïbes aux débats organisés à Prague, Olomouc, Ostrava, Plzen et Hradec Kralové a contribué non seulement au soutien des victimes, mais aussi à la présentation de la littérature et de la culture haïtiennes.

La République tchéque a également honoré, en mai 2010, par la présence de S.E. Abdou Diouf, secrétaire général de l'OIF, qui a analysé, dans sa conférence à l'Université d'Olomouc, les quatre décennies de l'existence de l'organisation.

En juin 2010, un important colloque international, au CEFRES de Prague, a été consacré à Paul Claudel et ses liens avec la Bohême.



Pour en savoir plus, commandez l'ouvrage [URL : 3673].