Les relations économiques franco-albanaises (2003)
2012-12-27

Les relations économiques franco-albanaises



La fin de la guerre au Kosovo, ainsi que le Pacte de Stabilité prévu par la Communauté Internationale pour le développement de la région des Balkans, ont contribué à relancer les rapports économiques entre les deux pays. Le gouvernement français a accordé un crédit de 30 millions de francs (4,57 M Euros) pour la construction d'un nouvel hôpital à Tirana.

La Caisse des Dépôts, en coopération avec le Ministère français des Affaires Etrangères a constitué un "Fonds pour le Développement des Balkans" qui a signé un accord avec le "Fonds Albanais pour le Développement", son partenaire en Albanie. Son budget pourra atteindre 250 millions de francs (38,11 M Euros) et sera destiné au financement des projets ruraux. L'Association des Maires de France s'est ralliée à ce projet. Elle va contribuer à la mise en relation des municipalités des deux pays, dans le but d'améliorer le fonctionnement des collectivités locales dans les Balkans.

Cette coopération, qui a vu le jour au lendemain de la guerre du Kosovo (l'accord a été signé le 5.juillet 1999), a débuté par l'identification des projets, particulièrement en Albanie et Macédoine. Actuellement, en Albanie, quatre de ces projets sont déjà identifiés et attendent leur mise en oeuvre.

Un accord pour la création du Centre National de Formation aux Métiers de l'Eau et de l'Environnement a été signé entre la Société "Eaux de Marseille" et le Ministère albanais du Pouvoir Local et la Mairie de Tirana. L'investissement de ce projet atteint les 5 millions de francs (760 000 Euros) .

Il faut ajouter encore la coopération entre la Banque d'Albanie et la "Monnaie de Paris" pour la production des monnaies albanaises, ainsi que la coopération entre l'entreprise albanaise des téléphones portables "AMC" et la société française Oberture pour la production des cartes téléphoniques.

Par ailleurs, d'importantes entreprises et sociétés françaises, à savoir Coparex, Ducros, Ada et Albavia, sont déjà actives en Albanie. D'autres (Vivendi, Suez-Lyonnaise, EDF, France-Télécom, Française des Ciments, Alcatel, etc), ont montré leur intérêt pour le marché albanais, à travers des associations humanitaires et économiques mises en place par leurs employés.