Moldavie : état des lieux 2011 pour la francophonie (AFI)
2012-02-14

Maria Neagu

, doctorante au département d'histoire de l'Unversité Laval, propose dans l'édition 2011 de "L'Année francophone internationale" un état des lieux de la francophonie, avec des volets politique, économie, société et culture.

Extrait : société et culture



Si, sur le plan politique l'Alliance pour l'intégration européenne (AIE) tarde à s'imposer, son gouvernement se fait toutefois remarquer sur le plan social grâce à sa politique de "décommunisation" de la société moldave et "d'ouverture" de la mémoire silencieuse du communisme moldave. Témoigne de cet effort la constitution de la commission pour l'étude des crimes du communisme, ainsi que de l'ouverture des fonds des archives du service de sécurité et d'information pour l la période soviétique.

Au plan culturel, les fêtes traditionnelles comme Martisor ou le festival de films documentaires Cronograf tiennent dignement l'affiche, alors que l'opéra moldave connaît une bouffée d'air frais, grâce au succès de deux jeunes sopranes, Valetina Nafornita et Olga Busuioc. La première s'est méritée le grand prix du jury et le prix du public au concours BBC Cardiff Singer of the World, tandis que la deuxième a rayonné sur la scène du Théâtre académique de musique de Stanislavski, à l'occasion du concours international Operalia où elle a occupé la deuxième place.

A l'instar des artistes, les sportifs moldaves se sont imposés au Championnat d'Europe d'haltérophilie -Oleg Sarghi et Ghenadie Dudoglo remportent les médailles d'or et de bronze- ainsi qu'au Championnat mondial de boxe où Irina Galca arrache l'or.

Pour en savoir plus, commandez l'ouvrage [URL : 3673].