Les pays de la CEI en mauvaise posture pour la lutte contre la corruption (2011)
2013-12-04

Pour la onzième année consécutive, l'Organisation non-gouvernementale Transparency International a publié son classement mondial de la lutte anti-corruption par pays.

L'indice de perception de la corruption (IPC) indique la perception du niveau de corruption affectant l'administration publique et la classe politique dans le pays donné. Il s'agit d'un indice composite, fondé sur 13 enquêtes différentes, réalisées auprès d'entreprises et d'experts. Son échelle varie de 0 (haut degré de corruption perçu) à 10 (faible degré de corruption perçu).

Le classement mondial 2011 relègue les pays de la CEI au delà de la 100ème place :

112) Moldavie (IPC = 2,9, identique à 2010), perte de 7 rangs,

120) Kazakhstan (2,7 / -0,2), perte de 15 rangs,

129) Arménie (2,6), perte de 6 rangs,

143) Azerbaidjan (2,4), perte de 9 rangs,

143) Biélorussie (2,4 / -0,1), perte de 16 rangs,

143) Russie (2,4 / +0,3), gain de 11 rangs,

152) Tadjikistan (2,3 / +0,2), gain de 2 rangs,

152) Ukraine (2,4), gain de 18 rangs,

164) Kirghizstan (2,1 / +0,1), =

177) Turkménistan (1,6), perte de 5 rangs,

177) Ouzbékistan (1,6), perte de 5 rangs.


A titre de comparaison, les 4 pays ayant appartenu à l'ex-URSS, mais n'appartenant pas à la CEI, se classent de la manière suivante :

29) Estonie (6,4 / -0,1), =

50) Lituanie (4,8 / -0,2), perte de 5 rangs,

61) Lettonie (4,2 / -0,1), perte de 2 rangs,

64) Géorgie (4,1 / +0,3), gain de 4 rangs.



Voir aussi [URL : 2938]

.