Biélorussie et France : commerce bilatéral (2002 à 2009)
2012-02-27

Le commerce bilatéral reste modeste bien qu'en croissance régulière depuis 2002 (210 M€ en 2002, 471 M€ en 2005, 600 M€ en 2007).

Les importations françaises de produits pétroliers ont augmenté significativement ces dernières années, passant de 8 M€ en 2000 à 322 M€ en 2005, accroissant d'autant le déficit de notre balance commerciale avec ce pays (39 M€ en 2002 ; 274 M€ en 2005).

En 2006

, les hydrocarbures ont représenté 72% des importations totales françaises, contre 12% en 2001, 47% en 2002, 80% en 2003, et 86% en 2005. Les 28% restants se répartissent de façon homogène entre les produits suivants : meubles, bois scié, caisses et emballages, vêtements, pièces pour les machines outils, torons et câbles.

En 2009

, les exportations françaises se sont élevées en 2009 à 132 M€, contre 111 M€ d'importations. Elles sont essentiellement composées de matériel industriel (dont des machines pour divers types de fabrication : fils textiles, mats, appareils industriels), de produits chimiques, d'appareils électriques (notamment la téléphonie), de produits pharmaceutiques, de matières plastiques, de viandes, d'ouvrages métalliques et d'alcools.

Investissements

:

Les investissements français en Biélorussie sont modérés : en 2010, ils constituent environ 1 % des IDE. La France est présente dans le domaine des hautes technologies et celui des produits pharmaceutiques (filiales de Sanofi-Aventis et des Laboratoires Servier). Une dizaine d'entrepreneurs français ont créé des sociétés en Biélorussie (lin).