Géorgie : attaque d'une station de radio populaire (2003)
2013-02-05

Géorgie : attaque d'une station de radio populaire



New York, April 14, 2003

Le Comité pour la protection des journalistes (Committee to Protect
Journalists CPJ) a été informé récemment d'une attaque menée contre une
station de radio indépendante, Dzveli Kalaki à Kutaisi, ville située à
l'est de la Géorgie.

Le soir du 28 mars, quatre hommes munis de haches sont montés sur le toit
du bâtiment où se trouve le bureau de Dzveli Kalaki et ont abattu l'antenne de la station radio. Bien qu'il n'y ait pas eu de
blessés, Dzveli Kalaki reste condamné au silence et essaie depuis plus de
deux semaines de réparer son antenne et son émetteur.

Une investigation a été lancée par la police. Au début, l'affaire a été
traitée par le bureau du Procureur militaire de la Ville, car selon un
officiel du bureau, un des attaquants semble être un officier de l'armée.
Cependant, le procureur militaire a décidé qu'il n'y avait pas assez
de preuves contre l'officier en question et le cas fut confié au bureau du
Procureur de la Ville qui a lancé son enquête le 10 avril.

Dzveli Kalaki est connu pour sa politique éditoriale indépendante et pour
sa volonté d'informer sur des sujets politiquement sensibles. Au cours des
derniers quatre mois, l'équipe de la station a subit des harcèlements
verbaux et physiques en provenance d'extrémistes géorgiens orthodoxes qui
s'opposent contre le programme hebdomadaire de 20 minutes au sujet de la
minorité catholique du pays.

Le directeur en fonction de CPJ, Joel Simon en appelle au Président Eduard
Shevardnadze «pour qu'il fasse tout ce qui lui est possible en vue
d'assurer une enquête conséquente et en vue de poursuivre les
individus responsables de ce crime»




© 2003 Committee to Protect Journalists. http://www.cpj.org E-mail:
info@cpj.org

Traduction de Ina Ranson