Géorgie et France, la pianiste Meguy Sparsiachvili, épouse Djakeli
2012-02-27

Meguy Sparsiachvili est née en Géorgie.

À l'âge de cinq ans, elle est formée dans une école géorgienne pour enfants surdoués.

À l'âge de 12 ans, elle se produit en concerts.

En 1987, elle épouse Alexis Djakéli (1) : ils auront deux fils, Beka (1990) et Otar (1993).

Elle entre ensuite au Conservatoire de Tbilissi, et obtient en 1994 les diplômes de concertiste, d'accompagnatrice et de professeur.

Un début de carrière en Géorgie



Elle commence sa carrière en Géorgie, récitals de piano (Schumann, Rachmaninov, Prokofiev, Liszt… ), concerts avec l'Orchestre national de Tbilissi (concertos de Schumann, Brahms, Grieg, Beethoven, Frank…), concerts de musique de chambre avec violon (sonates de Beethoven, Frank, Brahms…), violoncelle (Beethoven, Brahms, Debussy…).

Elle accompagne également des chanteurs et enseigne le piano à l'Ecole nationale de musique de Tbilissi.

Une carrière de soliste et d'accompagnatrice en France



En 2001, elle s'installe en France et prend la nationalité française. Elle y donne régulièrement des récitals, interprétant ses compositeurs de prédilection : Chopin, Liszt, Rachmaninov, Schumann, Beethoven…, à Nantes, Pornic, La Baule, Saint-Brévin, Festival des Arcs…

En 2006, elle rencontre Sylvia Sass (2) et l'accompagne pour un récital, dans le cadre des Semaines musicales de Saint-Brévin.

En 2007, elle participe au Festival Pézenas dans un concert Beethoven avec Thierry Pillon (3).

En mars 2012, elle donne un récital aux journées franco-géorgiennes de Nantes.

Musique et théâtre



Elle accompagne également des comédiens-chanteurs à la Maison de la culture de Nantes, en tournée dans la Région des Pays de la Loire, ou au Festival d'Avignon.

Elle participe à des spectacles théâtraux,comme "L'affaire de la rue de Lourcine" créée par le Théâtre Icare (dont le metteur en scène est son mari Alexis) à la M.C.L.A. de Nantes, puis jouée au Festival d'Avignon, à Paris et en tournée dans la région des Pays de la Loire, ou à des spectacles de cabaret comme "Comedia-Voce" à Saint-Brévin.

En juin 2011, dans le cadre du Festival Art'scènes de Nantes, elle apporte la touche "musique" au spectacle "Le Mystère Schubert" alliant théâtre, cinéma et musique.

Musique et enseignement



Elle enseigne régulièrement le piano dans diverses écoles de musique, notamment à La Baule.

Notes

:

(1) Alexis Djakeli, son mari, né en France en 1963 de parents géorgiens, a suivi sa famille retournée en Géorgie en 1967. Il deviendra metteur en scène.

(2) Sylvia Sass est une cantatrice hongroise.

(3) Thierry Pillon est un metteur en scène, comédien et chanteur lyrique nantais.

Sources diverses dont Marie Jaëll.