Union européenne : première destination pour l'expatriation estudiantine (2009)
2012-11-22

En 2009, devançant l'Amérique du Nord qui a attiré 850 000 étudiants étrangers, l'Union européenne a accueilli 1 300 000 étudiants étrangers

.

Pour l'essentiel la motivation en est la reconnaissance internationale des diplômes ... et des droits d'inscription universitaire moins élevés ! La société d'études britanniques QS estime que ces derniers sont très inférieurs en Europe (un millier de dollars) par rapport aux Etats-Unis (30 000 dollars).

La Grande-Bretagne en tête



Avec 370 000 étudiants étrangers, la Grande-Bretagne était le premier pays d'accueil d'étudiants étrangers en Europe, 47 000 Chinois, 34 000 Indiens, 15 000 Irlandais, 14 000 Nigérians et 14 000 Américains.

La France se situait en 2ème position, 27 000 Marocains, 25 000 Chinois, 19 000 Algériens, 11 000 Tunisiens et 9 000 Sénégalais.

L'Allemagne se situait en 3ème position, avec 21 000 Chinois, 11 000 Turcs, 10 000 Russes, 10 000 Polonais et 9 000 Bulgares.

L'Italie, l'Espagne et l'Autriche venaient ensuite.

Les perspectives



Ces dernières années, la tendance à une augmentation substantielle des droits d'inscription universitaire est réelle en Grande-Bretagne, entraînant une diminution du contingent d'étudiants étrangers.

En contre-partie l'Australie et la Nouvelle-Zélande enregistrent une augmentation de leurs contingents d'étudiants étrangers, pour partie en provenance de pays asiatiques.

La Chine continue à représenter les plus forts contingents d'étudiants expatriés dans tous les pays.

La France semble maintenir ses positions, avec une inconnue, l'impact des mesures de restriction à l'embauche d'étudiants étrangers annoncées en 2011.

Voir aussi [URL : 3731]

.