UE : négociations sur l'accord de libre-échange avec la Géorgie (DCFTA) (2012)
2013-12-11

Paris, 28 mars 2012, agence Noé Com

Le premier round de négociations officielles sur la conclusion d'un accord de libre échange approfondi et complet entre la Géorgie et l'Union européenne s'est ouvert hier à Tbilissi.

Au-delà de l'ouverture mutuelle des marchés aux biens et services, la conclusion d'un DCFTA exige que la législation et les normes nationales géorgiennes soient compatibles avec celles de l'Union. La Géorgie a déjà mis en oeuvre un ensemble de réformes sans précédent à cette fin. Comme le démontrait une étude du Centre for European Policy Studies et du Groupe d'Economie Mondiale (Sciences Po) publiée en 2011, la Commission européenne a imposé à la Géorgie « un ensemble de préconditions extrêmement exigeant avant d'accepter l'ouverture de négociations, » et la Géorgie a fait des avancées importantes pour s'y conformer, accomplissant « des réformes comparables à celles accomplies par les anciens et nouveaux membres de l'UE. » Dans ce contexte, il est espéré que la conclusion d'un accord interviendra rapidement.

Dans un entretien à Radio Free Europe/Radio Liberty, Karel de Gucht, Commissaire au Commerce, a ainsi estimé que la conclusion d'un DCFTA serait rapide : trois rounds de négociations supplémentaires sont déjà prévus en 2012, et un accord devrait être conclu d'ici 18 ou 24 mois.



Le DCFTA remplacera l'Accord de partenariat et de coopération actuellement en vigueur. Au-delà des bénéfices économiques attendus, la conclusion d'un accord est également vue en Géorgie comme un pas supplémentaire dans le rapprochement entre Tbilissi et Bruxelles.

Pour en savoir plus sur [URL : 3441]