Caucase du Nord : développer les sites touristiques (mars 2012)
2013-12-09

Source : Voix de la Russie, 11.03.2012, Moscou

Plus de 3 milliards de dollars ont été investis par les investisseurs étrangers dans le développement des sites touristiques au Caucase du Nord. Les investisseurs russes ne sont pas en reste avec le quasiment même montant des sommes investies. Ce sont les chiffres donnés par le président russe Dmitri Medvedev lors d'une réunion sur les perspectives du tourisme intérieur, tenue à Krasnodar (sud de la Russie)

.

Le grand chantier touristique est enfin lancé au Caucase du Nord. Le projet qui prévoit la construction des stations de ski dans cette région de la Russie, est grandiose en ce qui concerne tant la surface couverte que l'envergue des travaux à réaliser. Pour s'en rendre compte, il suffit de préciser que plus de 1100 km de pistes skiables seront aménagés. Malgré toutes les difficultés qu'implique le projet, les investisseurs ont répondu présent à l'appel. Il s'agit, avant tout, des investisseurs étrangers. Pour Dmitri Medvedev, cela est devenue possible grâce au travail fait par le gouvernement pour attirer les investisseurs et les partenaires.

Un mécanisme de soutien étatique du projet a été mis en place, des modifications ont été apportées à la loi fédérale sur les zones économiques spéciales en Russie. Cette loi, elle propose aujourd'hui des solutions à des problèmes les plus complexes. Ce mécanisme était inexistant auparavant. Les résidents des zones économiques du type touristique dans le Caucase du Nord bénéficient des privilèges d'ordre fiscal et douanier. Tout cela a déjà porté ses fruits. La station de ski Arkhyz est en cours de construction, elle pourra accueillir ses premiers visiteurs dès la saison 2012-2013. D'autres stations sont également en cours de construction.

Une partie des stations nord-caucasiennes coopèrent avec les gros investisseurs étrangers dont la Caisse des Dépôts et Consignations française, Korea Western Power coréen et des sociétés du Singapour. Le projet a été apprécié à sa juste valeur lors du salon MIPIM Asia Awards 2011 où il a été qualifié du meilleur projet du futur.

Et pourtant, si les perspectives sont bonnes, les problèmes sont aussi au rendez-vous, estime le président Medvedev. Le coût du projet est très élevé. Son financement est basé sur les principes du partenariat entre l'Etat russe et les investisseurs privés. Seulement une partie des fonds est actuellement disponible.

Les experts prévoient le retour des investissements dans le développement des sites touristiques dans le Caucase du Nord dès 2016-2020 avec une rentabilité de 15%.



Voir aussi [URL : 3257]