Radar de Gabala : Bakou étudie la demande russe de prolongation du bail
2012-04-03

Source : RIA Novosti, 03.04.2012, Bakou

L'Azerbaïdjan étudie à présent la demande russe de prolongation du bail du radar de Gabala, a annoncé mardi le ministre azerbaïdjanais Elmar Mamediarov lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue russe Sergueï Lavrov, en visite à Bakou.

"Une commission spéciale a été créée à cet effet en Azerbaïdjan (…) Pour le moment, la commission est en train d'étudier la proposition russe sur la prolongation du contrat de bail du radar", a déclaré M.Mamediarov.

Signé en 2002, le contrat de bail russo-azerbaïdjanais sur le radar de Gabala expire le 24 décembre 2012. La Russie souhaite la prolongation du contrat jusqu'en 2025. Début mars, le quotidien russe Kommersant rapportait, en référence à des sources au sein des ministères russes de la Défense et des Affaires étrangères, que l'Azerbaïdjan exigeait d'augmenter le bail annuel du radar de 7 millions de dollars actuels à 300 millions de dollars.

En 2007, Moscou a proposé aux Etats-Unis d'utiliser le radar de Gabala, en Azerbaïdjan, et un autre à Armavir (territoire russe de Krasnodar) en échange du déploiement d'éléments du bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque.

Le radar de Gabala est une des stations de pré-alerte créées à l'époque de l'URSS en vue de détecter les lancements de missiles balistiques basés au sol et en mer, en mesure de porter des ogives nucléaires, ainsi que pour mener un contrôle ininterrompu de l'Espace. Opérationnel depuis 1985, le radar de Gabala peut contrôler la situation dans un rayon de 6.000 km. Depuis la fin de l'URSS en 1991, Moscou loue le radar à Bakou.