Statut de la mer Caspienne : différend entre les pays riverains (2012)
2012-12-18

Source : RIA Novosti, 3 avril 2012, Moscou

La résolution de toutes les questions relatives à l'utilisation de la mer Caspienne doit prendre en compte l'avis de l'ensemble des pays riverains, a indiqué mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, en visite à Bakou, capitale d'Azerbaïdjan.

"Je suis persuadé que toutes les questions relatives à l'utilisation de la mer Caspienne sont à régler, compte tenu de l'avis des cinq pays riverains (Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Russie et Turkménistan, ndlr). Aussi l'accélération du travail à la convention sur le statut de la Caspienne revêt-elle un sens tout particulier", a déclaré M.Lavrov devant les journalistes.

Avant la chute de l'URSS en 1991, le statut de la mer Caspienne était réglementé par les accords soviéto-iraniens de 1921 et de 1940.

A l'heure actuelle, ce statut fait l'objet de négociations qui se déroulent entre l'Iran et les pays riverains issus de l'URSS.

L'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Turkménistan insistent sur le partage de la Caspienne selon la ligne médiane, alors que l'Iran propose que la mer soit divisée en cinq secteurs égaux répartis entre tous les pays riverains à raison de 20% pour chaque Etat. Cette idée est rejetée par l'Azerbaïdjan.

Les pays n'arrivent pas non plus à s'entendre sur les coordonnées de la ligne médiane divisant le fond de la mer Caspienne en secteurs nationaux.

En novembre 2003, les pays riverains ont signé à Téhéran une Convention cadre sur la protection de l'environnement de la mer Caspienne, une des régions du monde les plus riches en pétrole et en gaz.