Moldavie: un juge élu président après trois ans de crise politique (mars 2012)
2012-04-05

Source : Romandie News, avec AFP, Chisinau, 16 mars 2012

Le Parlement de Moldavie a élu vendredi le juge Nicolae Timofti président du pays, après presque trois ans d'une crise politique qui a privé cette petite ex-république soviétique d'un chef de l'Etat de plein droit, a constaté un journaliste de l'AFP.

Sa candidature, présentée par la coalition pro-européenne au gouvernement, a reçu le soutien de 62 députés sur 101, soit une voix de plus que la majorité des trois-cinquièmes nécessaire à l'élection du chef de l'Etat. Les 39 parlementaires de l'opposition communiste ont boycotté le vote.

Son élection a été rendue possible par trois transfuges du PC qui ont négocié avec l'alliance au pouvoir la candidature de M. Timofti, 63 ans.

Ce dernier dirigeait jusqu'à présent le Conseil supérieur de la magistrature. Inconnu du public, il n'a jamais fait de politique, ayant été juge pendant 36 ans.

Malgré trois élections législatives (avril 2009, juillet 2009, novembre 2010), la présidence de Moldavie n'a pas été pourvue depuis près de trois ans, ni les communistes, ni les pro-occidentaux n'ayant disposé de la majorité des 61 sièges nécessaires à la désignation du chef de l'Etat.

Trois présidents du Parlement successifs ont assuré l'intérim à cette fonction pendant ce temps.

La Moldavie, ex-république soviétique de quatre millions d'habitants coincée entre l'Ukraine et la Roumanie, est considérée comme le pays le plus pauvre d'Europe.

Pays à majorité roumanophone, sa partie orientale dominée par les minorités russe et ukrainienne, la Transdniestrie, a fait sécession avec le soutien de Moscou à l'issue d'une courte guerre en 1992 après la chute de l'URSS.