Macédoine : coopération culturelle, scientifique et technique avec la France
2012-04-10

La coopération bilatérale entre la Macédoine (ARYM) et la France s'inscrit dans le cadre de l'Accord de coopération culturelle, scientifique et technique signé entre les deux pays le 29 janvier 1998.

Elle est principalement orientée vers l'accompagnement de l'intégration européenne avec notamment la nomination, depuis février 2010, d'un expert français auprès du vice-premier ministre en charge de l'intégration européenne.

Piorités

:

Elle s'articule autour de trois priorités :

- le renforcement de l'Etat de droit et l'appui à la bonne gouvernance,

- la formation des élites,

- ainsi que le soutien à la langue et à la culture françaises, dans l'optique du soutien apporté à l'ARYM dans son rapprochement vers l'Union européenne.

Administration et institutions



La coopération administrative et institutionnelle porte essentiellement sur la formation de cadres dans les domaines de l'administration, la police et la justice et depuis peu sur l'agriculture.

Formation des élites



L'attraction des élites est soutenue par un programme de bourses d'études en master et doctorat en co-tutelle. Ce programme est complété par les bourses de dévelopement accordées par le MIIINDS (4 par an sur trois ans) dans le cadre de l'accord de mobilité des jeunes signé entre les deux pays, qui portent sur les sciences et techniques.

De plus, une information est diffusée sur les autres sources de financement, notamment programmes européens, permettant des mobilités vers des établissements français.

Une qualité reconnue et un faible coût pour l'étudiant sont mis en avant pour attirer un plus grand nombre d'étudiants. Actuellement quelques 120 jeunes macédoniens poursuivent leurs études en France qui est au 10ème rang des pays d'accueil.

Culture et langue



L'action culturelle et linguistique repose sur l'Institut français de Skopje (créé en 1972, il est la plus ancienne institution culturelle étrangère en activité) et les deux Alliances françaises de Bitola et de Tetovo. L'ambassade développe un enseignement renforcé du français débouchant sur les lycées bilingues.

La Macédoine a été admise membre de plein droit de l'Organisation internationale de la Francophonie lors du sommet de Bucarest en novembre 2006.

Autres coopérations



La France et l'ARYM ont signé en décembre 2003 un accord de sécurité intérieure, le premier de ce type entre l'ARYM et un pays de l'Union européenne.

Trois villes françaises sont jumelées avec des villes de ce pays : Epinal avec Bitola (1968), Dijon avec Skopje (1961) et Roubaix avec Skopje (1973). La coopération décentralisée mise en œuvre avec la région Basse-Normandie est dynamique ; elle vise notamment à appuyer Skopje pour la mise en œuvre de sa loi sur la décentralisation.

Voir aussi l'Institut français de Skopje :

- [URL : http://www.latitudefrance.org/L-Institut-francais-de-Skopje-fait-peau-neuve],

- [URL : http://www.ccfskopje.edu.mk/]




Source : ministère français des Affaires étrangères, août 2011

.