Le tricentenaire de Saint-Petersbourg (avril 2003)
2011-12-21

Le tricentenaire de Saint-Pétersbourg



En 2003, la Russie célébrera le 300ème anniversaire de sa capitale du Nord, Saint-Pétersbourg. La "Ville de Pierre" est plus jeune que beaucoup de villes d'Europe et de la Russie, cependant il lui a été dévolu un rôle particulier : elle est devenue une sorte de pont permettant aux valeurs de la civilisation occidentale d'entrer dans la vie de la Russie et à la culture russe de pénétrer dans la vie de l'Europe. Et c'est pour cela que la Palmyre du Nord a été surnommée la "fenêtre de la Russie sur l'Europe".

Le fondateur de Saint-Pétersbourg, l'empereur Pierre le Grand, a conçu cette ville comme la ligne de défense, sur les rives de la Neva et du golfe de Finlande, des territoires russes récupérés par la Russie en 1703 à la suite de la guerre avec la Suède. Les Russes devaient "d'un pied ferme s'installer au bord de la mer Baltique", afin de conserver ce débouché stratégique.

Pierre le Grand inspecta personnellement les Îles sur la Neva et en choisit une pour y fonder une forteresse que l'on baptisa à la manière hollandaise Saint-Peter-burgh (forteresse Saint-Pierre). Par la suite, lorsque sur le territoire de la forteresse fut érigée la cathédrale des apôtres Pierre et Paul, elle prit leurs deux noms.

En 1703, Saint-Pétersbourg devint la capitale de l'empire russe. La cour du tsar, les régiments de la garde, le sénat, les ministères et autres administrations centrales vinrent s'y installer. En décidant de déplacer la capitale à Saint-Pétersbourg pour garder le contrôle des territoires conquis, Pierre le Grand a marqué toute l'histoire ultérieure du pays.

Aujourd'hui, Saint-Pétersbourg est une mégapole moderne qui compte plus de quatre millions d'habitants. Elle peut à juste titre être considérée comme le centre culturel de la Russie : environ 100 scènes théâtrales, dont le théâtre d'opéra et ballet Marie (anciennement Kirov), le théâtre académique Moussorgski, le Grand théâtre académique d'art dramatique sont mondialement connus. De nombreux festivals, des concours de musique et de théâtre sont organisés chaque année. Sur les scènes de la ville se produisent plus de 70 ensembles artistiques, dont 27 portent le titre d'Ensemble d'Etat 70 premières environ sont données tous les ans. En peu de temps, une cinquantaine de galeries d'art ont ouvert leurs portes, ce qui est un phénomène nouveau.

Dans les environs de Saint-Pétersbourg se trouvent des monuments uniques de la culture russe et universelle, tels que les célèbres ensembles architecturaux de Petrodvorets, Tsarskoïé Selo, Peterhoff. Les musées font partie du patrimoine de Saint-Petersbourg : on en dénombre 275 aujourd'hui. Certains sont mondialement connus, comme l'Ermitage, le Musée russe, le musée d'anthropologie et d'ethnographie Pierre le Grand (la célèbre Kuntskamera). Les musées de Saint-Petersbourg accueillent chaque année plus de 7 millions de visiteurs. Les plus visités sont ceux qui ont été récemment ouverts au public, tels que l'église du Sauveur-sur- le-sang (" Spas na Krovi "), construit dans les années 1883-1907 à l'endroit de l'attentat contre Alexandre Il, le musée du grand commandant de l'armée russe Alexandre Souvorov ou encore le Palais d'Alexandre à Tsarskoïé Sélo.

L'Ermitage abrite l'une des plus belles collections au monde de peintures et sculptures françaises. Saint Petersbourg compte par ailleurs 363 bibliothèques publiques, dont les fonds recèlent plus de 50 millions de publications. Les plus importantes sont la Bibliothèque nationale de Russie (elle occupe la troisième place au monde pour la quantité de publications conservées) et la Bibliothèque de l'Académie des sciences de Russie. Chaque année, environ trois millions de touristes étrangers visitent la capitale du Nord russe.

Les cérémonies du tricentenaire



Le 300ème anniversaire de Saint-Pétersbourg sera un événement mondial. L'Unesco l'a inclus dans la liste des dates importantes du nouveau millénaire. De nombreux chefs d'Etat ne manqueront pas de répondre à l'invitation du Président Vladimir Poutine, lui-même natif de Saint-Pétersbourg, et seront présents pour les fêtes du jubilé dans la capitale du Nord de la Russie. De nombreux touristes étrangers sont également attendus à cette occasion. Toute l'année 2003 sera placée sous le signe de la fête, mais les cérémonies les plus importantes se dérouleront du 24 mai au 1er juin. Le jour de la naissance de la ville, le 27 mai, auront lieu une parade navale, une revue des corps de cadets, des spectacles de rue reconstituant des épisodes de l'histoire de la Capitale du Nord. Les manifestations, placées sous la devise " la fête dans chaque rue ", se dérouleront dans tous les quartiers. Ce jour-là fonctionneront de nouveau les jets d'eau restaurés de Peterhoff. Les jours suivants, la population et les hôtes de Saint-Pétersbourg pourront assister à des compétitions sportives, des matches de football, des premières théâtrales. Un jour de la semaine, tous les musées seront gratuits. Un carnaval géant défilera dans le centre de la ville et plusieurs concerts avec la participation de vedettes internationales sont programmés. Tout semble indiquer que Saint-Pétersbourg aura désormais un nouveau rôle : la " fenêtre " ouverte sur l'Europe, le sera aussi sur le monde entier.