Géorgie : coopération culturelle, scientifique et technique avec la France (2010)
2013-10-25

La coopération de la France avec la Géorgie s'appuie sur le centre de ressources Alexandre Dumas ouvert à l'automne 1998 (bibliothèque, matériel audiovisuel mis à la disposition du public), et devenu l'Institut français de Tbilissi en 2011. Il est doté de l'autonomie financière depuis le 1er janvier 2002. Une politique de soutien à l'enseignement du français a été mise en place.

L'enveloppe de coopération s'élève à 410 000 euros annuellement.

Priorités



Les priorités s'articulent autour du soutien à la Maison de l'Europe (projet porté par la présidence géorgienne pour marquer son engagement européen et soutenu par un groupe international d'intellectuels - Vaclav Havel, Jacques Rupnik, etc - Association bénéficiant de fonds publics, elle accueille des associations, un point d'information sur l'Union Européenne et propose des espaces publics aux Etats membres de l'UE. La programmation a été lancée en mai - en présence du président Saakachvili - par un colloque sur la relation UE-Géorgie auquel participaient près de 70 Français.

La France soutient également la formation des élites géorgiennes (développement de filières universitaires francophones, soutien à la formation de journalistes, création d'un lycée français à Tbilissi, formation administrative en coopération avec l'ENA), la médecine, la démographie, la paléontologie et l'archéologie, ainsi que la coopération audio-visuelle et le développement d'une présence culturelle française à Tbilissi et en province.

Créée en septembre 2006, l'Ecole Française du Caucase s'est installée dans de nouveaux locaux en 2010. Avec une capacité d'accueil à terme de 250 élèves de la maternelle au Baccalauréat, elle compte plus de 115 élèves depuis la rentrée 2010 répartis de la maternelle à la classe de 4ème.

Défense



Un accord intergouvernemental concernant la coopération dans le domaine de la défense a été conclu en février 1997. La première commission mixte sur la coopération militaire s'est tenue en automne 2002 à Tbilissi.

Inauguré à la fin du mois d'août 2006, le centre de formation des troupes de montagne de Satchkere a été créé avec l'appui de la France. Des instructeurs français y dispensent des formations et en début d'année 2010 le centre s'est vu attribuer par l'OTAN le statut de centre de formation et d'entrainement du Partenariat pour la Paix.

Plusieurs places sont accordées chaque année à des candidats géorgiens dans le cadre de stage de formation en France (service de santé des armées, école des officiers de gendarmerie, cid, etc).

Le renforcement de la coopération de défense avec la Géorgie est symbolisé par la présence de soldats géorgiens au sein du dispositif français en Afghanistan.

Depuis septembre 2002, un Attaché de sécurité intérieure à Tbilissi a compétence sur l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

La visite à Paris du Ministre des affaires étrangères Grigol Vachadze en novembre 2009 a été l'occasion de procéder à la signature d'un accord de coopération dans le domaine de la sécurité intérieure.

Voir aussi l'Institut français de Géorgie :

- [URL : http://www.institutfrancais.ge/fr/home/]

.

Source : ministère français des Affaires étrangères, novembre 2010

.