Moldavie : coopération culturelle, scientifique et technique avec la France
2012-04-10

Le dispositif de coopération culturelle et linguistique de la France en Moldavie est constitué d'une Alliance Française à Chisinau, implantation occidentale la plus visible de la capitale, qui dispose de sept antennes en province.

La langue française demeure la première langue vivante enseignée dans les établissements secondaires avec plus de 50 % d'apprenants. Le pays compte environ 2500 professeurs de français, qui bénéficient tous d'un soutien substantiel de la France (formation, matériel didactique et pédagogique).

La coopération bilatérale en la matière s'est fixé comme objectifs principaux

- le renforcement de la francophonie (soutien à six filières francophones dans l'enseignement supérieur ; formation des conseillers pédagogiques et des formateurs en français langue étrangère, soutien à la formation continue des enseignants),

- la formation des nouvelles élites (environ une centaine de bourses et stages financés par an, appui à deux mastères francophones -économie et droit-),

- la promotion de la diversité culturelle,

- et le soutien aux institutions publiques via des actions de formation de fonctionnaires (justice ; sécurité intérieure ; santé ; agriculture).

Des cofinancements sont menés avec des bailleurs francophones (Agence Universitaire de la Francophonie, Association des parlementaires francophones), multilatéraux (PNUD, OMS, UNICEF) et européens.

Voir aussi l'Alliance française de Moldavie :

- [URL : https://www.alfr.md/spip.php?page=introduction]

.

Source : ministère français des affaires étrangères, octobre 2011

.