Union européenne : une politique commune de l'énergie reduirait la dépendance (avril 2012)
2012-06-14

En 15 ans, le taux de dépendance énergétique de l'UE est passé de 43% à 54%. A un moment où les Etats-Unis réduisent spectaculairement la leur. Une politique européenne serait utile, de même que dans le secteur des prix et de l'environnement.

La décision récente de l'Allemagne et de l'Italie de sortir du nucléaire civil prise et annoncée de manière unilatérale, sans concertation préalable ni avec l'Europe, ni avec les pays voisins nécessairement impactés - illustre l'absence patente d'une politique commune de l'énergie.

Les divers gisements de ressources naturelles, doublés de choix historiques différents, ont en effet conduit à des paysages énergétiques extrêmement variés au sein de l'Union Européenne, augmentant les difficultés de collaboration. Pourtant, les 500 millions d'Européens, soumis à une dépendance énergétique toujours croissante, et soucieux de maintenir leur pouvoir d'achat, peuvent-ils réellement se passer d'une absence de vision commune ?

L'Europe de l'Energie : une volonté historique non aboutie



L'ambition de construire une Europe de l'énergie a constitué l'acte fondateur de l'Europe. A l'issue de la seconde guerre mondiale, la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) et le traité Euratom prévoyaient de partager les ressources en charbon et les efforts de développement de l'énergie nucléaire. Ces aspirations louables n'ont pas débouché sur des résultats significatifs, notamment en raison de la prééminence des intérêts nationaux.

Suite de cette analyse sur le site de L'Expansion :

- [URL : http://energie.lexpansion.com/prospective/une-politique-commune-de-l-energie-reduirait-la-dependance-de-l-europe_a-34-7313.html].