BP sur la voie du désengagement en Russie
2012-06-14

-

Après la rupture de l'accord le mars 2012 entre BP et le russe ROSNEFT pour l'exploration et l'exploitation du pétrole en mer Arctique, BP a annoncé le 1er juin qu'il cherchait à se défaire de sa participation de 50% dans TNK-BP possédé par ailleurs par quatre oligarques russes.

La vocation de BP-TNK est l'exploration et l'exploitation du pétrole sur le territoire russe.

Derrière ce conflit d'affaire, se cache un combat d'homme.

Le nouveau PDG de BP, le britannique Robert Duley, ancien patron de BP-TNK, avait du être exfiltré de Moscou en 2008 suite à un conflit avec ses associés, les quqtre oligarques soutenus par le Kremlin.

Mikhaïl Fridman, l'oligarque qui lui avait succédé, a démissionné le 28 mai 2012 sur la base de problème de gouvernance.

Les observateurs estiment qu'Igor Setchine, ancien vice-Premier ministre et récemment nommé à la tête de ROSNEFT, proche de Vladimir Poutine, a piloté ma manoeuvre par l'intermédiaire de Mikhaïl Fridman.

La valorisation des 50% de BP-TNK est généralement estimée à 18 milliards de dollars.


Voir aussi :

- [URL : 3246]

- [URL : 3422]