Géorgie et France : Nathéla Jordania, présidente du Foyer géorgien de Leuville-sur-Orge
2012-09-14

Nathéla Jordania est née à Tbilissi, en 1918, d'Ina (1975-1967), et de Noé Jordania (1868-1953), président du gouvernement de la Ière République de Géorgie.

En mars 1921, à la suite de l'invasion de la Géorgie par les armées de la Russie soviétique, elle prend le chemin de l'exil avec ses parents, sa sœur Asmath et son frère Redik, pour Constantinople, puis Leuville-sur-Orge.

Après ses études au lycée, elle intègre l'Ecole polytechnique féminine de Sceaux.

Elle épouse Achille Tsitsichvili de Panaskhet (1916-2010), avec qui elle aura trois filles, Hélène, Irène et Catherine : elle se séparera ensuite de lui.

Durant les années 1990, elle devient présidente de l'Association du Foyer géorgien, association gérant, depuis 1926, par délégation de la Société civile immobilière du Château de Leuville qui en est propriétaire, la résidence d'exil de la classe politique géorgienne acquise avec des fonds de la Ière République de Géorgie .

Elle se rend en Géorgie, dont elle est faite citoyenne d'honneur, et rencontre le président Edouard Chévardnadzé : la cession du Château de Leuville à l'Etat géorgien -comme le spécifiait le testament moral du gouvernement géorgien en exil- ne peut s'effectuer.

Début 2004, lors d'une réunion d'information sur le devenir du Château de Leuville, en présence d'autres propriétaires de parts de la SCI (Nina Ramichvili et Thamy Tchenkeli) ou de leurs représentants, Nathéla Jordania confirme la volonté de respecter ce testament moral.

Les premiers travaux d'exploration n'aboutissent pas une seconde fois.

Avec son frère Redik, elle rencontre le président Mikheil Saakachvili : il confie le dossier au ministre des Diasporas.

Finalement un mémorandum de dévolution du domaine de Leuville à la Géorgie est signé le 23 mai 2011.

Voir aussi



- [URL : 2083]

- [URL : 3345],

- [URL : http://www.samchoblo.org/memmorendum_du_23_mai_2011.htm].