La démographie russe : un problème préoccupant (2000)
2013-12-29

La démographie russe : un problème préoccupant



"Nous avons l'habitude de dire que la population de la Russie s'élève à 148 millions. Mais en réalité, au début de l'année 2000, elle était seulement de 145,5 millions, dont à peine plus de 10 % vivent entre l'Oural et l'Océan Pacifique. Ces énormes étendues aux ressources naturelles pratiquement inépuisables se dépeuplent de plus en plus. L'explication est historique. En 1900, la population de l'Empire russe s'élevait à 135.600.000 âmes. En 1912, elle était déjà arrivée à 171.100.000.

L'économiste français, Edmond Terry, prévoyait alors, qu'en 1948, il y aurait en Russie 343.900.000 de personnes. Mais la réalité s'avéra terrible. En 1950, il n'y avait que 178 millions et demi d'habitants, soit un déficit de 165 millions : les victimes de la guerre et des camps de concentration, des épidémies et des maladies, et puis tout simplement les enfants qui ne sont pas nés."

(Valeri Ostrovski. Kourier, 13-19 juillet 2000. Traduit et publié par la Lettre du Centre de Langue et de Culture Russe).

Une solution : l'immigration ?



"Le président Poutine a récemment suggéré que l'immigration en provenance des anciennes républiques soviétiques pourrait résoudre le problème démographique de la Russie. Il a ajouté que le Gouvernement avait besoin de formuler une politique migratoire qui dirigerait les immigrants vers des zones particulières de la Russie, dès que les priorités de l'industrie et des régions auront été déterminées.

S'adressant à la Douma le même jour, le ministre du Travail, M. Alexandre Pochinok, a confirmé que la population russe avait baissé de 6 millions d'habitants depuis 1992, et maintenant totalise 145,6 millions. Il a déclaré que selon certaines prévisions, la Russie, qui a été le septième pays le plus peuplé du monde jusqu'au 14ème siècle pourrait tomber à 138,4 millions en 2015. Le taux de décès accidentel en Russie est 4, 5 fois plus élevé que dans le reste de l'Europe.

De son côté, M. Vladimir Volokh, haut fonctionnaire au Ministère pour les Affaires de la Fédération et des Nationalités a déclaré devant la Douma, le même jour, que la Russie compte sur son territoire environ 1.2 millions d'immigrants illégaux."

(Infos RFE du 21 Nov. 2000)