Géorgie et France : Gotcha Tchogovadzé, ancien ambassadeur en France
2013-04-02

Texte actualisé en juin 2012

Gotcha Tchogovadzé (Gocha Chogovadze) est né le 11 janvier 1941, en Géorgie. Il étudie les sciences d'abord en Géorgie, puis en Russie.

La carrière professionnelle



- de 1971 à 1981, il est professeur de technologie (Management Information Systems), à Tbilissi,
- de 1981 à 1986, il est responsable de l'informatisation du secteur Education, au secrétariat de l'UNESCO,
- de 1986 à 1988, il est député et président de la Commission parlementaire des Sciences, à Tbilissi,
- de 1989 à 1993, il est recteur de l'Université technique de Géorgie, à Tbilissi.

La diplomatie, à Paris



Le 20 novembre 1993, M. Gotcha Tchogovadzé, physicien et membre de l'Académie des Sciences, est le premier ambassadeur de Géorgie nommé en France.

Le 1er novembre 1999, il prend la plume dans le journal "Libération" pour répondre à l'article intitulé "Démocratie pipée en Géorgie" et publié par trois politologues français.

Il fait connaître la culture géorgienne durant une décennie, en facilitant les manifestations artistiques (concerts, expositions, lecture de poèmes avec traduction).

Dans ses fonctions de représentant à l'UNESCO, il fait reconnaître les chants polyphoniques géorgiens comme partie du patrimoine oral et immatériel de l'humanité (2001).

Le 17 février 2004, après la "Révolution des Roses", il renonce par conviction à ses fonctions d'ambassadeur : dans son allocution de départ, il remercie la France de l'écoute qu'elle a bien voulu apporter à la Géorgie, il réaffirme sa fidélité à l'ancien président Edouard Chévardnadzé et souhaite la réussite des nouveaux dirigeants -de la génération de ses propres enfants- à la tête de son pays.

L'UNESCO, à Paris



Il rejoint l'UNESCO, à titre personnel, comme conseiller du directeur général.

En décembre 2006, il participe à l'inauguration de la statue du pape Jean-Paul II à Ploërmel, oeuvre sculptée par Zourab Tsérétéli, en présence de l'artiste géorgien et du maire.

En septembre 2010, il participe, à Condom, à l'inauguration des quatre statues des "Trois Mousquetaires" (5,5 tonnes) sculptées elle-aussi par Zourab Tsérétéli, en présence de l'artiste et du maire.

En juin 2012, il participe, à Saint Gilles Croix de Vie, à l'inauguration de la statue de Marina Tsvetaïeva sculptée par Zourab Tsérétéli, en présence de l'artiste, du maire et de l'ambassadeur de Russie.