Objecteurs de conscience en Russie (2003)
2013-01-28

Objecteurs de conscience en Russie



La loi adoptée, l'été 2002, par la Douma et le Conseil de la Fédération sur le service civil alternatif prévoit la possibilité de transférer, selon une procédure partiale et des critères particulièrement flous, les objecteurs des institutions sociales ou médicales où ils auraient été placés des unités militaires. Cette disposition expose les objecteurs de conscience à tous types de chantage financier, compte tenu des risques de mauvais traitements qu'ils encourraient dans le cas d'un tel transfert.

En outre, la durée du service alternatif est de trois ans et demi alors que le service militaire traditionnel est de deux ans, et enfin les objecteurs doivent prouver leurs convictions pacifistes devant un comité militaire dont on peut douter de la neutralité.