Les États-Unis s'implantent fermement en Géorgie (2003)
2012-04-02

Le Parlement géorgien a ratifié le 21 mars 2003 un accord bilatéral avec les Etats-Unis sur la coopération dans le domaine de la défense, dont les clauses donnent aux militaires américains des privilèges sans précédent dans l'espace post-soviétique.

Les États-Unis s'implantent fermement en Géorgie



Le texte de l'accord leur permet, quel que soit leur nombre, d'entrer librement en Géorgie et d'y installer à leur guise tous armements et tous équipements militaires qu'ils jugeront nécessaires pour leurs activités en territoire géorgien. D'autre part, les avions, les navires et les véhicules de l'armée américaine ont désormais le droit de franchir dans les deux directions les frontières de la Géorgie et de se déplacer librement en son territoire. Les militaires américains jouiront également de l'immunité et des privilèges accordés aux fonctionnaires administratifs de l'ambassade des Etats-Unis en Géorgie.

Placé dans le contexte des ambitions mégalomanes de Washington, ce phénomène semble confirmer les analyses, selon lesquelles les Etats-Unis entendent procéder, après la guerre irakienne, à la mise en place d'un système global de points d'appui leur permettant de contrôler la situation et d'intervenir, au besoin, militairement dans toutes les régions stratégiquement importantes du monde.

Etonnement Russe



En tout état de cause, l'accord américano-géorgien représente d'ores et déjà une base légale pour assurer la présence militaire des Etats-Unis en Transcaucasie qui voisine avec la Russie, l'Iran et la Turquie. Le ministère russe des Affaires étrangères vient d'exprimer "son étonnement" devant cette manifestation d'"activité militaire extraordinaire dans la région du Caucase, qui est très sensible pour la sécurité de la Russie."

Selon les diplomates russes, ce genre d'activité aurait pu être justifié à la rigueur par les contraintes de la lutte contre le terrorisme international mais dans ce cas, remarquent-ils, il serait logique de prendre ce genre de décision avec la participation de la Russie.

A la lumière de ces faits on comprend facilement l'importance que les Américains accordent à cette région du monde. En supposant que Washington veuille reproduire en Iran le scénario irakien, la Géorgie, qui peut à tout moment se transformer en une base militaire des Etats-Unis, et l'Azerbaïdjan représenteraient deux places d'armes de choix pour l'armée américaine.



(Boris Toumanov - La Libre Belgique, 18 avril 2003)