Géorgie : le nouveau gouvernement veut tourner la page de l'ère Saakachvili (novembre 2012)
2012-11-28

Source : "Le Courrier international".

[... Le 25 octobre, le nouveau Parlement de Géorgie a adopté le programme de réformes stratégiques du gouvernement. Celui-ci ambitionne d'accroître le contrôle de la société sur les institutions d'Etat (y compris sur l'armée), d'éradiquer la corruption des élites et de casser les monopoles.

Parmi les mesures phares figure la création d'un service de sécurité nationale censé "dépolitiser" le ministère de l'Intérieur ; la réforme judiciaire, elle, vise à rendre le tribunal "transparent" et "impartial". Le Code pénal sera révisé pour "appliquer le principe de punition proportionnelle et équitable", car "des milliers de personnes ont été emprisonnées illégalement" sous le régime du président Mikheïl Saakachvili (en exercice jusqu'à l'automne 2013).

Dans le domaine économique, la priorité sera de casser les monopoles de nombreux secteurs (combustibles, médicaments, produits alimentaires, etc.), renflouer l'agriculture moribonde, développer des PME et des TPE (étouffées par le précédent gouvernement).

La politique étrangère de Tbilissi reste inchangée dans ses grandes lignes - réaffirmation de l'orientation euroatlantiste et participation à des missions de maintien de la paix à l'étranger, les Etats-Unis demeurant "l'allié principal de la Géorgie". Cependant, la nécessité de dialoguer avec la Russie en "utilisant les mécanismes internationaux" y est mentionnée. Le 24 octobre, le vainqueur des législatives et futur Premier ministre Bidzina Ivanichvili a d'ailleurs ouvertement fait porter la responsabilité de la guerre éclair russo-géorgienne d'août 2008 à Mikheïl Saakachvili ...].




Pour en savoir plus



[URL : http://www.courrierinternational.com/breve/2012/10/25/le-gouvernement-veut-tourner-la-page-de-l-ere-saakachvili].