Les ministres des Affaires étrangères français et tchèque en désaccord sur la constitution européenne
2013-03-05

 

Les ministres des Affaires étrangères français et tchèque en désaccord sur la constitution européenne




PRAGUE (AP) - Le ministre des Affaires étrangères français Dominique de Villepin, en visite à Prague lundi 28 avril 2003, a tenu à rassurer les plus petites nations européennes sur la place qu'elles occuperont dans la future Europe des 25.

"L'Europe se fonde toujours sur le principe de la solidarité", a assuré M. de Villepin."Il n'y a pas de distinction entre nouveaux et anciens membres, ni entre grands et petits Etats".

Un groupe de 17 pays, dont la République tchèque, s'oppose à la suppression de la présidence tournante de l'Union européenne, proposée par Valéry Giscard d'Estaing, président de la Convention sur l'avenir de l'Europe, et soutenue par la France.

Le ministre des Affaires étrangères tchèque Cyril Svoboda a plaidé lundi pour le maintien de la présidence tournante.

"Ce serait le seul moyen de donner aux nouveaux Etats-membres leur part dans la direction de l'Union européenne", a déclaré M. Svoboda après avoir rencontré M. de Villepin.




Source

: Associated Press