Géorgie, Egypte et France : Artchyl Kharadze, alto
2013-03-05

Premier prix d'alto au Conservatoire national supérieur de Tbilissi (Géorgie), Artchyl Kharadze est diplômé de l'Académie de musique de Moscou, où il travaille avec le Maître Borisovski.

Toujours à Moscou, il est ensuite dans la classe de Berlinski, du quatuor Borodine, où il passe son 3ème cycle de musique de chambre.

De 1972 à 1979 il est alto solo de l'Orchestre philarmonique géorgien à Tbilissi.

Le Quatuor de Tbilissi



C'est alors la création du Quatuor de Tbilissi (1979) avec lequel il remporte le 1er Prix au Concours de quatuor à cordes de l'Union soviétique.

L'année suivante le Quatuor entame une carrière internationale, après avoir gagné le 2ème Grand Prix au Concours international d'Évian.

En 1987 le Quatuor de Tbilissi obtient le 1er Prix au Concours international de quatuor à cordes Dimitri Chostakovitch.

La détérioration de la situation politique en Georgie empêche le Quatuor, alors en tournée en France, de rentrer dans leur pays.

Une première période française



Le ministère français de la Culture leur offre alors une résidence à Blois pendant plusieurs années (1993-1996), poste qu'ils occuperont jusqu'à la fin de leur collaboration.

L'Egypte



De 1996 à 2001 Artchyl Kharadze est professeur au conservatoire du Caire (Égypte).

La deuxième période française



Artchyl Kharadze jour sur un alto Francesco Ruggieri de 1716.

Il rejoint le Quatuor Arpeggione en 2006, et le Quatuor Benaïm en 2008.

Quatuor Arpeggione



Constitué en 1988, le Quatuor Arpeggione a traversé 25 ans de vie musicale. Depuis 2006, à côté de leur répertoire classique, les Arpeggione se font les interprètes des compositeurs russes et géorgiens, comme Soulkhan Tsintsadze, Giya Kancheli (« Night Prayers ») ou encore Mikhaîl Odzeli, qui leur a écrit un quatuor (« Souvenir »).

Pour en savoir plus :

[URL : http://www.quatuorarpeggione.fr/Quatuor_Arpeggione/Bienvenue.html].


Quatuor Benaïm

:

Quatre musiciens, quatre cultures, quatre nationalités -israëlienne, japonaise, géorgienne et arménienne - font de ce quatuor un point de convergence particulier. Le sens du dialogue est alors nécessaire, exceptionnel et le passé musical personnel de chacun ,riche d'influences, rencontres, créations dans le monde entier, confère à cet ensemble une personnalité proprement inédite. Résidant à Paris, le quatuor Benaïm a trouvé sa propre esthétique dans les quatuors de Mozart, Beethoven et Schubert, suivant la tradition des grands quatuors d'après-guerre, Amadeus et Julliard.

Après son renouvellement en 2008, le quatuor entame des résidences à l'Abbaye de La Prée, devient, en 2009, quatuor en résidence à la communauté d'agglomération Melun val de Seine.

Voir aussi

:

- [URL : 4163].

Pour en savoir plus

:

[URL : http://quatuorbenaim.com/].