Le président biélorusse honoré d'être qualifié de dictateur (novembre 2012)
2012-12-27

Dans une rare interview à Reuters, le président biélorusse Alexandre Loukachenko, traité en paria par les pays occidentaux, considéré avec méfiance en Russie et honni par ses opposants en exil ou en prison, dit n'avoir que faire d'être qualifié de dernier dictateur d'Europe. Il revendique même le titre pour mieux s'en moquer.

Traité en paria par les pays occidentaux, considéré avec méfiance en Russie et honni par ses opposants en exil ou en prison, le président biélorusse Alexandre Loukachenko n'a que faire d'être qualifié de dernier dictateur d'Europe.

Il revendique même le titre pour mieux s'en moquer.

"Je suis l'unique et dernier dictateur en Europe. Il n'y en a même aucun autre ailleurs dans le monde", a-t-il dit dans une rare interview à Reuters, au cours de laquelle il n'a cessé d'user de ce terme et de qualifier son régime de dictature.

"Vous êtes venus à la rencontre d'un dictateur en exercice. Où pourriez-vous en voir un autre ailleurs ? Mais il y a quelque chose derrière cela. Il paraît que faire parler de soi, même en mal, ça reste bon", poursuit cet homme massif et direct, en accompagnant ses paroles d'un sourire ironique et de grands gestes de ses immenses mains.

Pour en savoir plus, voir Le Nouvel Observateur :

[URL : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121127.REU1645/le-president-bielorusse-honore-d-etre-qualifie-de-dictateur.html]

.