La Suisse veut étendre la libre circulation à la Croatie (décembre 2012)
2012-12-27

En réponse à une demande de l'Union européenne, le Conseil fédéral a mis vendredi 7 décembre 2012 en consultation un mandat de négociations avec Bruxelles.

Le Conseil fédéral souligne sa volonté de mettre systématiquement en œuvre les mesures prévues pour lutter contre les abus du marché du travail. Ce point est sensible.

La droite nationaliste avait joué sur la peur d'une sous-enchère salariale dans un référendum contre la reconduction des accords de libre-circulation et leur extension à la Roumanie et la Bulgarie. Même si le peuple avait dit oui en 2009 aux extensions, la concurrence étrangère sur le marché du travail reste un thème sensible. Le Parlement vient de renforcer les mesures d'accompagnement.



La Croatie devrait selon toute vraisemblance devenir le 28e Etat membre de l'UE le 1er juillet 2013 d'où la demande officielle de négociation adressée par Bruxelles à Berne mi-octobre. La Suisse est le deuxième partenaire commercial de la Croatie dans la région de l'Europe du Sud-est et les deux pays sont déjà liés par de nombreux accords bilatéraux.

Ouverture progressive

;

Comme lors des précédentes extensions de la libre circulation, l'ouverture du marché du travail suisse aux citoyens croates serait progressive, précise le Conseil fédéral. Dans son mandat de négociation, l'UE veut négocier un délai transitoire. Il ne pourrait toutefois excéder cinq ans.

La Suisse doit aussi s'attendre à une demande de contribution financière pour aider la Croatie à se développer rapidement après l'acceptation de l'accord sur la libre circulation des personnes.


Source : La Tribune de Genève avec ATS

[URL : http://www.tdg.ch/suisse/suisse-veut-etendre-libre-circulation-croatie/story/16361679]
.