Les priorités de la coopération entre la France et le Monténégro (2011)
2012-12-27

L'action de la France au Monténégro vise prioritairement à accompagner le processus d'intégration européenne du pays à travers d'une part, une action de soutien au renforcement de ses capacités administratives et à la mise en œuvre de réformes structurelles et d'autre part, la formation des cadres du gouvernement et des élites à la langue française. Cette coopération a été formalisée dans le cadre d'une « Feuille de Route » bilatérale signée le 18 décembre 2009 qui liste les priorités d'action.

Coopération pour l'intégration européenne, le développement rural et le code pénal



S'agissant de l'offre d'expertise française sur les programmes européens IPA (jumelages ou contrats), la France a été associée, avec d'autres États membres de l'UE, en 2007-2008 au jumelage d'appui aux institutions en vue de l'intégration européenne, et a remporté en 2009 un jumelage consacré au développement rural (mise en place de l'agence de gestion des fonds agricoles européens) et en 2010 un jumelage consacré à la mise en œuvre du nouveau code de procédure pénale.

Coopération dans le cadre de la francophonie



Par ailleurs, l'adhésion du Monténégro en octobre 2010, à l'issue du XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux (Suisse), à l'OIF en qualité d'observateur est venue renforcer les perspectives de l'usage du français au sein de la diplomatie et de l'administration monténégrine. A cet égard, l'OIF et le Monténégro ont signé le 12 mai 2011 à Podgorica, un mémorandum relatif à la mise en œuvre d'un programme de formation au français dans l'administration monténégrine, mené en partenariat avec la Communauté française de Belgique, le Grand-duché de Luxembourg et la France. Plus de 150 diplomates et fonctionnaires sont concernés.

Coopération universitaire



En outre, l'Ambassadrice a signé le 28 juin 2011 avec le ministre monténégrin de l'éducation un arrangement administratif en faveur de la promotion de l'enseignement du français dans le système scolaire et universitaire. A cet égard, on peut mentionner : les accords de coopération entre l'université du Monténégro et les universités de Tours (2003) et de Strasbourg 2 (2005), et de l'Université Sophia Antipolis de Nice (2009), des actions pour la formation des professeurs et des étudiants de la chaire de français de Nikšic, de l'Institut des langues étrangères de Podgorica, de la Faculté de tourisme de Kotor, le soutien à la filière bilingue de la Faculté d'économie de Podgorica et aux associations francophones, l'accord de bourses à des étudiants et l'appui à la formation des interprètes-traducteurs.

Institut français du Monténégro



L'inauguration de l'Institut français du Monténégro (ex centre culturel) le 4 juillet 2011 dans ses nouveaux locaux du centre ville est venue confirmer la nouvelle impulsion et le nouveau rayonnement de l'action de la France au Monténégro.