Counterpart Consortium : le Programme de développement de la société civile et des ONG (2003)
2012-02-07

Counterpart Consortium : le Programme de développement de la société civile et des ONG



Fondation



Depuis 1994, Counterpart Consortium soutient le développement d'ONG locales durables et démocratiques, lesquelles offrent des services à des minorités en difficultés, défendent les intérêts des citoyens et travaillent dans des secteurs hostiles au développement de la société civile.

Soutenu essentiellement par l'USAID (Agence pour le Développement International), Counterpart Consortium s'est implanté progressivement en 3 phases, dans 5 pays d'Asie centrale.

- Phase 1 : A ses débuts en 1994, il fait le choix de résoudre les problèmes des pays nouvellement indépendants par le biais d'organisations indépendantes déjà présentes sur le terrain.
- Phase 2 : à partir de 1997, il renforce le rôle des ONG dans le combat de la société civile démocratique et encourage les citoyens à participer aux processus de prises de décisions.
- Phase 3 : Depuis avril 2000, le programme de développement des ONG et de la société civile dans les régions d'Asie centrale suit les mêmes objectifs que les 5 dernières années mais s'étend désormais, grâce à un réseau de 30 Centres de Soutien de la Société Civile (CSSC), répartis sur 5 pays d'Asie centrale.

Ce réseau de CSSC a pour finalité de trouver un financement, des informations et des ressources techniques. Un élément stratégique est qu'ils définissent eux-mêmes les services à offrir et les moyens de durer, ce qui suppose de mettre l'accent sur le développement organisationnel et le développement de la communauté.

Les finances de Counterpart et le soutien technique des CSSC répondent à 2 objectifs : le premier est de créer des organisations durables qui peuvent être efficacement implantées au delà de la durée du projet. Le second est de fournir une assistance matérielle aux CSSC pour leur permettre d'offrir un package de services de base aux ONG et à leurs communautés.

Les services offerts par les CSSC



- Formation
- Conseil
- Information
- Représentation des donateurs
- Communauté hors de portée.
- Surveillance des subventions et évaluations

Mettre à disposition des CSSC la plupart des services de formations existantes de Counterpart et leur apporter une aide dans la mise en œuvre de leurs capacités à trouver des sources de revenus localement générées, contribue à leur autonomie financière.

Ce qui n'est pas l'option faite par ICNL (le Centre International pour la Loi "À but non lucratif"), partenaire du Consortium qui met plus l'accent sur l'environnement légal et fiscal que sur la contribution financière aux ONG. A terme, les CSSC viseront le changement de lois existantes pour permettre aux autorités de prendre directement contact avec les ONG en cas de besoins de services.

Counterpart espère aussi continuer à soutenir les ONG à partir de sources financières, autres que locales : USAID, UNDP, UNHCR, la banque mondiale, l'Union Européenne et autres donateurs soutenant directement les CSSC locaux pour la mise en oeuvre de leur programme.

Communauté hors de portée



Les membres de la communauté "hors de portée" encouragent les ONG locales et les organisations de la communauté à s'engager, avec les autorités locales (ville, …), dans une politique de dialogue sur leurs besoins prioritaires. Une collaboration innovante dans des régions maintenant décentralisées s'enracine désormais au travers d'approches telles que :
- La Mobilisation de la communauté : à travers les CSSC, les ONG se sont dotées d'outils dont elles ont besoin pour assister les communautés à faire part de leurs propres problèmes, à développer des plans d'actions et à mettre en œuvre des solutions adéquates.
- La Défense : Les CSSC fournissent aux communautés les compétences nécessaires pour défendre le changement, ce qui suppose d'éduquer le public et de favoriser le dialogue entre les institutions du gouvernement et des réseaux d'action efficaces.
- Le partenariat social : Les CSSC institutionnalisent le cadre législatif et organisationnel de la coopération à long terme entre les ONG, les média, les autorités politiques et le monde des affaires.
- Le Volontariat : Les CSSC recourent au volontariat afin de mobiliser les ressources locales pour mieux répondre aux problèmes de la communauté et créer un espace public favorisant la participation des citoyens et leur influence dans les prises de décision.

Soutien financier



Counterpart Consortium continue d'offrir des soutiens financiers aux ONG d'Asie Centrale selon 4 catégories :
- 1. Les subventions de soutien institutionnel aux CSSC : Elles contribuent à l'implantation de CSSC institutionnels locaux et de services offrant des compétences.
- 2. Les subventions des actions de la communauté : Elles mettent en place de petites communautés d'activités de base et mettent une assistance technique à la disposition des ONG.
- 3. Les subventions focus : Elles renforcent les capacités institutionnelles des ONG avec l'enjeu de contribuer, à long terme, à la réforme démocratique de leurs pays.
- 4. Les subventions des ONG (tadjikistan, turkmenistan) : Elles visent une plus large participation des ONG aux divers stages de développement.

Résultats de 1994-2000



Les principales réalisations de Counterpart Consortium comprennent :
- Le financement et le contrôle de 450 subventions d'un montant de 2,9 millions de dollars aux ONG d'Asie Centrale travaillant dans divers secteurs
- Le développement de 18 modules de formation pour des ONG, des groupes nationaux des entreprises privées et des services gouvernementaux
- La conduite de plus de 1700 sessions de formation pour les ONG d'Asie Centrale. En tout, plus de 30 000 participants et plus de 20 000 ONG ont été recensés.
- La collaboration avec l'ICNL (Centre International pour la loi " Anti Profit "), les ONG locales et le gouvernement pour créer un environnement légal favorisant le soutien des ONG. Il en est résulté la promulgation de lois progressistes en faveur des ONG, dans les gouvernements d'Ouzbékistan, du Kirgyzstan et du Kazakhstan.
- L'aide au développement de 42 associations assurant un lien entre les ONG d'Asie Centrale et leurs correspondants Counterpart aux Etats-Unis, en Russie et en Europe de l'Est et Europe Centrale. Celles-ci partagent leurs meilleures pratiques et leurs modèles d'action pour servir au mieux les populations en difficultés, et promouvoir la participation des citoyens aux élections et à d'autres démarches démocratiques.

Les bureaux de Counterpart Consortium



Kazakhstan



Jay Cooper, Directeur régional

Marat Aitmagambetov, Directeur national

Gérald Lorentz, Directeur Régional ICNL

36, Zhandosov St., Almaty, Kazakhstan

Tél. (7-3272) 98-06-08 fax 98-06-06

Email : root@cpart.kz

Kirghizstan



Erkin Kasybekov, Directeur national

107 Kievskaya Street, Fifth Floor Bishkek, Kirgyzstan 720001

Tél. (996-312) 61-02-61 Fax 61-00-21

Email : erkink@counterpart.org.kg

Tadjikistan



John Barbee, Directeur national

20 Kirava Street
Dushanbe, Tajikistan 734012

(Tél. (992-372) 21-82-65 Fax 21-75-59

Email : jbarbee@counterpart-tj.org

Turkménistan



Roselie Vasquez-Yetter, Directrice nationale

Academica Petrova, Bidg. 26 Ashgabad, Turkmenistan

760006 Tél. (993-12) 35-70-05 Fax 35-71-20

Email : roselie@cpart.org

Uzbekistan



Soroush Javadi, Directeur national

11-A Donskaya Street
Tashkent, Uzbekistan 700077

Tél. (998-71)169-16-13 Fax 169-16-41

Email : soroush@cpart.uz

USA


Washington, DC -Siège

Arlene Lear, SVP for programs

Thomas Carmody, Directeur de la société civile

Stéphanie Sullivan, Responsable du programme

1200 18th Street, NW, Suite 1100 Washington, DC 20036

Tél. (202) 296-9676 Fax 296-9679

Email : lear@counterpart.org