Bosnie-Herzégovine : état des lieux 2012 pour la francophonie (AFI)
2013-02-10

Rusmir Smajilhodzic, journaliste, propose dans l'édition 2012 de l' « Année francophone internationale » un état des lieux pour la Bosnie-Herzégovine : - Politique, - Economie, - Culture, -Francophonie.

La Bosnie-Herzégovine, qui a célébré en mars 2012, dans une profonde division intercommunautaire, les 20 ans de son indépendance de l'ex-Yougoslavie, a été dotée d'un gouvernement central en février 2012, seize mois après les élections générales et de longues tractations politiques.

A peine formé, ce nouveau gouvernement, qui est composé des représentants des trois principales communautés (serbe, croate, musulmans), s'est retrouvé dans une impasse dont on ne voit pas l'issue. Le pays continue de stagner dans son rapprochement avec l'Union européenne, alors qu'il a déjà été doublé par tous les autres pays des Balkans occidentaux, une région qui songe dans son ensemble à intégrer l'Union européenne. Les conséquences de cette instabilité polituique se feront probablement sentir sur l'économie locale qui pourrait de nouveau virer à la récession.



Economie





La note de la dette souveraine du pays a été abaissée à plusieurs reprises depuis 2011 à cause notamment de l'instabilité politique. La Bosnie-Herzégovine est l'un des pays les pauvres d'Europe. Le chômage frappe plus de 40% de la population. Par ailleurs la corruption y fait rage. L'ONG Transparency International a affirmé en juillet 2012 que les autorités bosniennes n'avait fait « aucun » progrès dans la lutte contre la corruption et a déploré « une absence totale » de volonté politique dans ce domaine.



Francophonie



La ville de Sarajevo a accueilli début septembre 2012 le premier festival mondial d'urbanisme, organisé par l'association française Paris-Métro-Sarajevo et une équipe franco-bosnienne à Sarajevo. « Grâce à l'aide française, institutionnelle mais aussi privée, Sarajevo est devenue durant 4 jours, la capitale des idées pour réaliser le Mieux Vivre Ensemble. Nous voulions que ce premier forum mondial consacré à l'urbanisme et à l'aménagement du territoire soit un grand message d'avenir pour toute la jeunesse européenne et surtout des Balkans. Sarajevo mérite d'être la ville de l'avenir partagé, c'est une vocation universelle magnifique », explique l'architecte-urbanisme français Jean-François Daoulas, installé à Sarajevo depuis 1994.

L'édition Printemps 2012 de la revue trimestrielle française « Vacarme » a été consacré à Sarajevo. Dans le cadre de sa rubrique Chantier, la revue propose plusieurs articles d'éclairage sur la scène, essentiellement francophone, de l'engagement politique et artistique dans la capitale bosnienne. La Saison de la francophonie en Bosnie-Herzégovine a offert du 5 mars au 26 avril 2012, un programme riche en conférences, concerts, films et spectacles à travers le pays.


Pour en savoir plus [URL : 4007].