Les relations entre la France et la Géorgie (2012)
2013-01-07

Selon le ministère français des Affaires étrangères.

Relations politiques



Nous maintenons avec la Géorgie des relations amicales entretenues par des contacts à haut niveau. M. Chevarnadzé a effectué une visite officielle en France en 1995, M. Saakachvili en 2010 et Nicolas Sarkozy a effectué une visite officielle à Tbilissi le 7 octobre 2011.

Relations économiques



Voir [URL : 4198]

.

Coopération culturelle, scientifique et technique



Notre coopération culturelle s'appuie à Tbilissi sur le l'Institut Français de Géorgie ouvert à l'automne 1998 (bibliothèque, matériel audiovisuel mis à la disposition du public). Il est doté de l'autonomie financière depuis le 1er janvier 2002.

Par ailleurs, une politique de soutien à l'enseignement du français a été mise en place. Les priorités de notre programmation s'articulent autour du soutien à la formation des élites géorgiennes (développement de filières universitaires francophones, soutien à la formation de journalistes, création d'une école française à Tbilissi, formation administrative en coopération avec l'ENA), la médecine, la démographie, la paléontologie et l'archéologie, ainsi que la coopération audio-visuelle et le développement d'une présence culturelle française à Tbilissi et en province.

Créée en septembre 2006, l'Ecole Française du Caucase s'est installée dans de nouveaux locaux en 2010. Elle comptait 185 élèves en septembre 2012, de la maternelle jusqu'au collège, contre seulement 8 à la rentrée 2007.


Autres types de coopération



Un accord intergouvernemental concernant la coopération dans le domaine de la défense a été conclu en février 1997. Le centre de formation des troupes de montagne de Satchkéré, inauguré à la fin du mois d'août 2006, a été créé avec l'appui de la France. Des instructeurs français y dispensent des formations et des instructeurs géorgiens se rendent en stages d'immersion dans des unités militaires françaises. En début d'année 2010, le centre s'est vu attribuer par l'OTAN le statut de centre de formation et d'entrainement du Partenariat pour la Paix.

Plusieurs places sont accordées chaque année à des candidats géorgiens dans le cadre de stage de formation en France (cours des futurs commandants d'unité, Ecole de Guerre,…). Le renforcement de notre coopération de défense avec la Géorgie est symbolisé par la présence de 55 officiers et soldats géorgiens au sein du dispositif français en Afghanistan.

La France dispose depuis septembre 2002 d'un Attaché de sécurité intérieure à Tbilissi, avec compétence sur l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Les liens de coopération policière franco-géorgienne reposent sur le traité d'entente, d'amitié et de coopération du 21 janvier 1994. La coopération opérationnelle est de bon niveau et les échanges se sont intensifiés depuis 2008, dans le cadre des demandes d'entraide judiciaire. Cette coopération s'articule autour de la lutte contre la criminalité organisée, de l'immigration irrégulière et de la fraude documentaire.

La Direction de la Protection Civile (DPSC) a remporté en juillet 2011, le jumelage institutionnel au profit du Département des Situations d'Urgence géorgien, relatif à la prévention et à la gestion des crises et financé par l'Union européenne à hauteur de 800.000 euros.