Les relations franco-bosniennes (décembre 2012)
2013-01-15

Durant le conflit en Bosnie-Herzégovine (1992-1995), l'implication politique, diplomatique et militaire de la France a été très forte : notamment, première contribution à la FORPRONU (85 soldats français tombés durant les opérations), déploiement dès l'été 1992 des forces françaises dans Sarajevo assiégée, premier Etat à ouvrir une ambassade à Sarajevo en janvier 1993, création en avril 1994 du Groupe de Contact.

Les Accords de paix paraphés à Dayton, qui ont mis un terme au conflit, ont été signés à Paris le 14 décembre 1995.

L'engagement de la France s'est poursuivi pendant les années de la reconstruction, notamment au travers de sa participation à Althea. Début 2009, la France a amorcé le retrait, maintenant achevé, de son contingent (85 militaires) déployé en BiH au titre de l'opération EUFOR-Althéa. La France a également joué un rôle actif dans la Mission de police de l'UE (MPUE), aujourd'hui close, avec de 2003 à 2011, la participation de quelque 265 policiers et gendarmes.

Elle joue actuellement un rôle décisif par sa présence au Comité directeur du PIC (Peace Implementation Council), instance de direction de la tutelle internationale.

Source : ministère français des Affaires étrangères.