Une économie russe en pleine expansion
2009-01-13

Une économie en pleine expansion



Après le crack boursier de 1998, l'économie russe est parvenue à une dynamique de croissance stable.

En 2002, le volume du produit intérieur brut s'est accru de 4 % environ, la production industrielle de 4 %, et le volume de marchandises transportées de 5 %. La métallurgie des non ferreux et l'industrie alimentaire ont enregistré une croissance record (8-10 %). La progression des industries des combustibles et des matériaux de construction a également été au-dessus de la moyenne. La production de nombreux produits techniques nationaux a fortement augmenté. Malgré les conditions climatiques difficiles qu'ont connues certaines régions, environ 85 millions de tonnes de céréales ont été récoltées en 2002, ce qui correspond au chiffre record, enregistré en 2001. Le chiffre d'affaires du commerce de détail a augmenté de plus de 7 %. Le volume du produit intérieur brut, en 2001, représentait 9.040 milliards de roubles, soit 5 % de plus qu'en 2000.

L'inflation a été contenue dans les limites de 14 % sur l'année 2002 (à titre de comparaison, son taux était de 18,6 % en 2001, 20,2 % en 2000, 36,5 % en 1999).
La consolidation de la situation économique et financière du pays a contribué à la formation d'un solde positif de la balance du commerce extérieur d'un montant de 45 milliards de dollars. La Russie a exporté des marchandises pour 106 milliards de dollars et en a importé pour 61 milliards de dollars. Le volume global du commerce extérieur est ainsi de 167 milliards de dollars en 2002, soit 12 milliards de plus que l'année précédente passé. Pour la seconde année consécutive, la Russie a procédé à des exportations importantes de céréales à l'étranger.

Des changements positifs ont également été enregistrés dans le domaine social. Le salaire moyen mensuel a augmenté de 36 % et les retraites, de 35 %. Les revenus réels de la population ont augmenté de 9 % environ, cette augmentation étant supérieure à celle enregistrée l'année précédente. Le nombre de chômeurs a diminué de 10 % et s'établissait, fin 2002, à 5,6 millions, soit 7,9 % de la population active. En septembre 2002, la population active s'élevait à 72 millions de personnes, dont environ 65 millions étaient employées dans le secteur de l'économie.

Un ensemble de lois sur la débureaucratisation et la libéralisation de l'économie a été adopté. Les entreprises obtiennent à présent leur enregistrement en quelques jours et non plus en trois mois. Au lieu des deux mille catégories d'activités pour lesquelles l'obtention d'une licence était nécessaire, il n'en reste que cent.