Kosovo : entrée / séjour des citoyens français
2013-02-06

Séjour



Tout étranger se rendant au Kosovo pour plus de trois mois doit se faire immatriculer auprès du service d'enregistrement des étrangers de la police du Kosovo (Commissariat central, rue Luan Haradinaj à Pristina).

Par ailleurs, il est recommandé aux ressortissants français de se faire inscrire ou, du moins, de signaler leur présence à l'Ambassade de France, à l'adresse suivante :

[URL : admin-etrangers.pristina-amba@diplomatie.gouv.fr].

Visas



Aucun visa n'est requis pour pénétrer au Kosovo. Toutefois, l'arrivant, s'il n'en est pas exempté, doit présenter une justification écrite du motif de son séjour, qui, accompagnée de l'apposition à la frontière d'un tampon sur son passeport, lui donne l'autorisation d'y séjourner pour une période de 90 jours, renouvelable pour la même durée, si nécessaire.

Les voyageurs qui souhaiteraient se rendre directement du Kosovo en Serbie doivent impérativement détenir un tampon d'entrée en Serbie de moins de trois mois sur leur passeport, sous peine de se voir refuser I`entrée sur le territoire (le tampon par les douanes kosovares utilisé à l'heure actuelle n'est pas reconnu par les autorités serbes).

Sont exemptés de la nouvelle réglementation, et peuvent entrer et séjourner au Kosovo sans limite de temps :

- les titulaires du document de voyage délivré par la MINUK ;
- les titulaires d'une carte d'identité attestant de leur résidence au Kosovo ;
- les ressortissants de Serbie ;
- les fonctionnaires de la MINUK, de la KFOR, de l'ONU,
- les experts en mission pour le compte de l'ONU ;
- les membres des agences intergouvernementales ;
- les employés des bureaux de liaison accrédités au Kosovo.

Autres recommandations



II est recommandé de vérifier que la validité de votre passeport couvre au moins la durée de votre séjour au Kosovo.

En outre, il est vivement recommandé de contracter auprès des assurances concernées un contrat spécifique d'assistance (Europ Assistance, Inter Mutuelles Assistances…).