Roumanie : le cheval, "partenaire de travail" et peu consommé (février 2013)
2013-02-10

Bucarest, 10 février 2013, AFP pour Paris-Normandie.

La Roumanie, au coeur d'un scandale après la découverte en Grande-Bretagne de cheval dans des lasagnes censées contenir du boeuf, compte environ 630.000 chevaux utilisés principalement pour le trait et dont la viande est peu consommée.

Selon plusieurs éleveurs, la Roumanie ne produit pas de grandes quantités de cheval mais ni le ministère de l'Agriculture, ni l'Office national des statistiques ne donnent de chiffres.

Interrogés par l'AFP, plusieurs abattoirs autorisés à traiter de la viande de cheval ont affirmé ne se livrer que très rarement à l'abattage de ces animaux, faute de clients.

"Seuls les vieux chevaux et ceux gravement accidentés sont abattus", a déclaré à l'AFP le président de l'association des éleveurs privés de chevaux Lipizzan, Tiberiu Hermenean.

Selon lui, les chevaux sont considérés en Roumanie comme des "partenaires de travail" car ils font vivre de nombreuses familles dans les campagnes.

Dans un pays encore très rural, les tracteurs sont inaccessibles aux petits fermiers.

La plupart des chevaux roumains sont donc élevés par des particuliers qui les utilisent pour le trait.

"Les Roumains aiment les chevaux autant que les Britanniques, sinon plus", a-t-il ajouté.

En 2011, un projet des autorités de Letea, village du delta du Danube (sud-est) visant à faire abattre une cinquantaine de chevaux sauvages accusés de détruire la forêt et les cultures de céréales, avait été abandonné sous pression de l'opinion.

Si en Roumanie la consommation de cheval n'est pas taboue, les Roumains sont réticents à en manger, même si parfois on retrouve du cheval dans des saucisses, selon le directeur de l'Institut de recherches alimentaires Gheorghe Mencinicopschi.

Les chevaux ont été interdits des rues de Bucarest il y a quelques années.

Mais ils sont toujours très présents sur les routes du pays, qu'ils se disputent parfois avec des voitures haut de gamme.



Source [URL : http://www.paris-normandie.fr/actu/le-cheval-partenaire-de-travail-en-roumanie-et-peu-consomme].