Centenaire de 1914-1918 : une chance pour la Bosnie-Herzégovine ?
2013-02-21

par Marc Capelle

En 2014 , la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale se traduira par de nombreux événements, expositions, cérémonies, discours. Ce qui se dira et se fera en France sera évidemment important (belle tribune sur le sujet de Bernard Maris : « Pourquoi il faut commémorer le centenaire de 1914-1918″). Mais puisque tout a commencé à Sarajevo, on peut - naïvement peut-être - espérer que c'est là aussi qu'en 2014 une initiative forte sera annoncée pour arrimer encore davantage la Bosnie-Herzégovine à l'Union européenne.

On le sait, l'assassinat à Sarajevo le 28 juin 1914 de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche fut l'événement déclencheur de la « Grande Guerre ». Selon le programme en cours d'élaboration, une ouverture européenne serait prévue à Sarajevo le 28 juin 2014, avec un grand rassemblement culturel et la réunion exceptionnelle des chefs d'Etat et de gouvernement européens. Une manifestation d'importance donc. Fort bien. Mais ira t-on au-delà des petits fours et des discours ? Ne serait-ce pas l'occasion d'appuyer sur l'accélérateur ? Déjà l'Europe a manqué de courage en n'accordant pas à Sarajevo le statut de capitale européenne de la culture en 2014, malgré une résolution adoptée en 2011 par le parlement européen, sur proposition de la députée allemande Doris Pack (proposition finalement rejetée par la Commission).

En visite récemment en Bosnie-Herzégovine, une délégation du groupe interparlementaire France-Balkans Occidentaux a estimé notamment que l'adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l'Union européenne était « un moyen de réaffirmer l'intangibilité des frontières de la Bosnie-Herzégovine », mais aussi un moyen de « contrebalancer l'influence grandissante de deux autres acteurs dans le pays : la Russie et la Turquie » (BH Info). L'enjeu est ainsi bien défini. Saura t-on passer des analyses et déclarations aux actes ? Certes la réponse appartient aussi aux Bosniens. Mais si, après les déchirements de 1914, on veut que 2014 soit pour la Bosnie-Herzégovine et pour l'Europe, une année de construction et de reconstruction, il y a là une belle occasion à saisir.

De 1996 à 2000, Marc Capelle a effectué plusieurs missions à Sarajevo en qualité de directeur des activités internationales de l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, en particulier pour nouer un partenariat avec l'Institut Mediaplan. De 2000 à 2003, il a exercé à l'Ambassade de France à Sarajevo, comme attaché audiovisuel régional pour les Balkans.

Source BH Info

:

[URL : http://www.bhinfo.fr/centenaire-de-1914-1918-une-chance,3292/].

--------------------------------------------------------------------------------