Ukraine : l'UE dans l'expectative (décembre 2012)
2013-11-19

Par Gerhard Gnauck

Kiev, 20 décembre 2012, Dien (source ODAESS).

La résolution du Parlement européen (PE) du 13 décembre, montre que malgré tout, l'Union européenne a la patience d'attendre à nouveau l'Ukraine

.

[…] Dans cette résolution, les députés européens suggèrent que l'association peut être signée, je cite, « probablement en novembre 2013, à Vilnius ». Il y aura ensuite une longue
période de ratification dans les parlements des pays de l'UE, ce qui, je subodore, pourrait durer près de deux ans.

Ce qui nous amène, comme chacun le comprend, aux élections
présidentielles, où l'on peut s'attendre à de nouvelles options, y compris deux (selon mon point de vue) positives :

1) le renforcement par Ianoukovitch des vecteurs de la démocratie dans l'Etat ukrainien,

ou 2) sa défaite aux élections [en 2015] et son départ paisible à la retraite [...].

La résolution parle clairement de l'Ukraine comme d'un « pays européen doté d'une identité européenne. » La résolution montre, par ailleurs, que l'importance de l'affaire Timochenko baisse. Le Parlement Européen examine un large éventail de critères, « les principes démocratiques, la justice, l'indépendance du pouvoir judiciaire et la liberté des médias. » [...] Je n'exclus pas qu'en 2014 on assiste à une résolution non standard de l'affaire Timochenko. Peut-être que quelqu'un dans les sphères du pouvoir à Kiev a déjà réalisé qu'une telle
décision est nécessaire, et qu'elle pourrait même ne pas être dommageable aux intérêts du pouvoir, puisque l'opposition est de toute façon affaiblie, et que les intérêts matériels de la famille de M. Ianoukovitch sont suffisamment bien assurés. [...]

Retour à



[URL : 4230]

.