Evincé, l'architecte de la future église russe de Paris réclame 10 M€ à la Mairie (juin 2013)
2013-06-28

Le Parisien, Paris, 13 juin 2013.

Manuel Nunez-Yanowski attaque la Ville et le ministère de la Culture en justice.

Nouveau rebondissement dans le projet de construction d'une église orthodoxe russe à l'angle de l'avenue Rapp et du quai Branly (VIIe). Lauréat en mars 2011 du concours international d'architecture organisé par l'ambassade de Russie en France, Manuel Nunez-Yanowski a saisi la semaine dernière le tribunal de grande instance de Paris pour lui demander de suspendre la résiliation du contrat dont vient de lui faire part la Fédération de Russie.

En novembre, Moscou avait finalement retiré sa demande de permis de construire sur cette parcelle de 4000 m2, qui abritait naguère le siège de Météo France et que l'Etat a revendu à la Russie en 2010.

Dessaisi du projet deux ans à peine après avoir remporté le concours, l'architecte espagnol a aussi porté plainte contre la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, pour « abus d'autorité publique ». Et réclame 10 M€ de dommages et intérêts au maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë. Ni le ministère de la Culture, ni l'ambassade de Russie n'ont souhaité réagir hier après-midi.

La municipalité se dit sereine



A l'Hôtel de Ville, on ne semble pas s'inquiéter outre mesure de cette affaire : « Nous sommes confiants dans les suites qui seront données à cette assignation qui nous paraît tout à fait irrecevable. Nous n'avions qu'un avis consultatif sur ce dossier. C'est à la justice de se prononcer ». Et de rappeler que le permis de construire sollicité était un permis d'Etat et non pas délivré par la Ville.

L'architecte évincé cherche-t-il à faire payer ses critiques au maire de Paris qui avait dénoncé une « architecture pastiche et médiocre »? Toujours est-il que la maquette du projet retenu a très vite suscité la controverse. Beaucoup ont ironisé sur les cinq bulbes dorés de 27 m de haut qui allaient surgir à l'ombre de la tour Eiffel, agrémentés, il est vrai, d'un jardin coiffé d'un plafond de verre.

L'agence du Français Jean-Michel Wilmotte, arrivé deuxième au concours d'architecture il y a deux ans, nous a indiqué hier travailler actuellement sur cet épineux dossier. Sans plus de précision… Au-delà du travail des architectes, le projet de construction par la Russie d'un centre cultuel et culturel orthodoxe en face du pont de l'Alma, est une question diplomatiquement sensible, traitée au plus haut niveau.

Pour visualiser l'ancien projet

:

[URL : http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/evince-l-architecte-de-l-eglise-russe-reclame-10-meur-a-la-mairie-13-06-2013-2890711.php].