Aleksander Wat (1900-1967), écrivain polonais
2013-06-29

Éminent poète et écrivain polonais d'origine juive, Aleksander Wat (né en 1900) est l'une des figures les plus fascinantes de la vie littéraire et politique de la Pologne du xxe siècle.

À vingt ans à peine, il s'affirme au sein de l'avant-garde futuriste et plus tard rejoint le groupe des écrivains communistes.

En octobre 1939, il se réfugie à Lvov (L'viv), mais arrêté par le NKVD, il est incarcéré successivement
à Kiev, Moscou, puis Saratov.

À la suite des accords entre Staline et le gouvernement polonais en exil, il est amnistié et transféré à Alma-Ata au Kazakhstan. Refusant la « passeportisation » soviétique, il se voit assigner à résidence.

Rentré en Pologne en 1946, il est confronté à de nouveaux choix, prend la route de l'exil et en 1959 se fixe en France. Son amour de la vie, ses voyages, ses contacts, sa fascination pour la culture européenne
nourrissent en lui une créativité exceptionnelle. Une maladie incurable et particulièrement douloureuse le pousse à mettre fin à ses jours en 1967.

Fruit de cette existence tourmentée et du chaos de l'Histoire, son oeuvre, puissante et multiforme, appelle à une réflexion approfondie et exigeante.

Comment éclairer la diversité de sa pensée pluriculturelle, comment aborder ses contradictions idéologiques, comment saisir dans ses écrits la trace de ses expériences, de sa métaphysique personnelle,
imprégnée de judaïté et de christianisme ? Son oeuvre poétique, ses récits, ses mémoires, sa correspondance, les témoignages de ses proches, sont tour à tour convoqués pour faire vivre son combat de tous les instants et sur tous les fronts…


Sommaire de l'ouvrage "Aleksander Wat sur tous les fronts"

:

-Préface, par C. Pierre Zaleski

-Introduction, par Maria DelaPerrière

-Ière partie : "Entre prémonition et expérience de l'Histoire", Włodzimierz Bolecki (Aleksander Wat, un futuriste régressif), Maria Delaperriere, (Wat : la dualité comme source de cohérence), Anna Saignes (Entre grotesque et catastrophisme)

-IIème partie : "Wat autour de son siècle", Anna Synoradzka-Demadre (Aleksander Wat et le poison d'une utopie", Gérard Conio (En relisant Mon siècle), Aleksander Fiut (La tentation du diable), Luba Jurgenson (Aleksander Wat, témoin de son temps)

- IIIème partie : "Wat multiculturel", Marek Tomaszewski (Aleksander Wat, le pérégrin), Wojciech Karpiński (Aleksander Wat : paysages de poésie), Luigi Marinelli (Wat et l'Italie)

IVème partie : "Wat, éclairages nouveaux…", Piotr Biłos (Wat au miroir de la critique contemporaine. Réflexions
en marge de l'ouvrage de Marci shore, Le Caviar et les cendres), Jan Zieliński (Une journée dans la vie d'Aleksander Wat), Adam Dziadek (L'oeuvre d'Aleksander Wat dans le contexte de ses archives à la Beinecke Library (Yale University).

Ouvrage disponible à l'Institut des Etudes Slaves

.

Source : Institut d'Etudes Slaves, 9 rue Michelet, 75006, 01 43 26 79 18, [URL : http://institut-etudes-slaves.fr/].