Alexa Mestachvili, cinéaste d'origine géorgienne
2013-06-29

Formation



Après un baccalauréat de philosophie, elle se forme à l'Université Bordeaux III, obtient une licence puis une maîtrise d'Etudes cinématographiques et audiovisuelles (1999).

Carrière professionnelle



Elle œuvre d'abord pour la télévision et le cinéma conne seconde assistante, première assistante, assistance casting, et tourne ensuite ses premiers courts métrages.

Réalisatrice courts métrages


-2013 : "AU HASARD D'UNE VIE" avec pour acteurs Camille Durand Tovar et Yasmin Bau (1)
-2011 : "PINCEE DE SEL", fiction avec pour acteurs Jean-François Eono, Margherita Oscurp et Eric Pucheu (2) et (3).

Assistante casting- cinéma - télévision


-2010 : "LA MAISON DE ROCHEVILLE" de Nelly Kafsky
-2009 : "CARTOUCHE, Le BRIGAND MAGNIFIQUE" d'Henri Helman
-2008-10 : "TROUBLE PARADIS" de Serge Meynard.
-2008-08 : "ARISTIDE DE SOUSA MENDES" de Joel Santoni.
-2007-08 : "NOS 18 ANS" de Frédéric Berthe.
-2007-02 à 07 : "LE SILENCE DE L'EPERVIER" de Dominique Ladoge
-2006-03 : "MONSIEUR LEON" de Pierre Boutron.

Première assistante - réalisateur - court métrage


-2005-08 : "PIERSON" de Jean-Baptiste Béis
-2005-07 : "SPIRALE 1 & 2" de Christian Monnier)
-2004-01 : "SANOFI-SYNTHELABO - LE FILM'' de Christian Monnier.

Seconde assistante -réalisateur cinéma - télévision


- 2007-04 : "SUSPECTES " de Laurent Dussaux et Jean-Luc Mathieu (2ème équipe)
- 2005-10 : "PREMIERS SECOURS"' de Didier Delaitre.
- 2005-09 : "HORS DE PRIX" de Pierre Salvadori.
- 2003-03 : "S.O.S 18 Accident de parcours" & "La tête à l'envers''de Jacques Malaterre
- 2002-03 : "L'ODYSSEE DE L'ESPECE" de Jacques Malaterre.
- 2001-08 :"S.O.S 18 La vie en rouge" de Jacques Malaterre.
- 1998-01 : "LES JOURS HEUREUX" de Luc Béraud.

Régie générale -court métrage


-2003-04 : "VIBRATION(S)" de Christian Monnier
-2002-10 :"LA COLERE DE DIEU" de Christian Monnier.

Régie -cinéma


-2002-06 : "BON VOYAGE" de Jean-Paul Rappeneau.

Notes



(1)

"Au hasard d'une vie"

. Après un rêve très romantique, une jeune femme se réveille persuadée de connaître l'homme de ses rêves. Mais où ? Elle va dans un salon de thé dont elle est la comptable. Elle commence à travailler en buvant un thé, mais replonge très vite dans ses pensées, et écrit sur un cahier griffonné de citations et de dessins, un poème déjà bien avancé. Dans ses yeux, de la douleur et de la concentration : elle cherche le mot juste pour une émotion précise. En face d'elle, à quelques mètres, un jeune homme l'observe avec attention et attirance. Il dessine son portrait avec beaucoup de minutie dans le regard. Puis, il se décide, va vers elle et lui pose une enveloppe sur sa table, la remercie de sa présence. Claire, interloquée, ne sait quoi répondre. C'est une invitation pour le soir même. L'homme n'insiste pas. Claire le regarde partir sans reconnaître l'homme de son rêve. Elle veut croire en l'amour, souhaite au fond d'elle une nouvelle relation, mais en a peur. Acceptera-t-elle d'aller plus loin…

2)

"Pincée de sel"

. Jacques et Delphine tiennent une boulangerie dont le dépôt de bilan n'était vraiment pas loin quand la rencontre avec un apprenti, étudiant en chimie, a transformé leur vie et celle de leurs clients.

(3) Le court métrage ""Pincée de sel"" a été tourné en janvier 2011, en deux jours, à Saint Gervais, près de Bordeaux, dans la boulangerie de Sébastien Couvidat. Il a mobilisé 40 personnes, dont 12 figurants et 8 comédiens.