Une Jeunesse musicale internationale en Bosnie (août 2013)
2013-09-16

Source : BH Info, 6 août 2013.

Vendredi soir. Tuzla, ville industrielle du nord-est de la Bosnie. Un petit vent frais descend des montagnes et fait oublier la chaleur, la morsure du soleil, le piquant des lacs salés. Une cohorte de 50 jeunes traverse la ville, instruments en bandoulière. Ils remplissent la scène dressée sur la grand'place devant la fontaine. Alors la ville se remplit de chants que la foule reprend, les femmes font quelques pas de danse, chacun brandit son portable pour enregistrer. Les caméras de télévision sont là. Des Roms aussi, accoudés à la scène, remuant les lèvres, battant la mesure.

La foule, compacte, vibre avec les musiciens qui se mêlent au public ; les enfants montent sur scène. L'impression d'être entremêlés, de ne plus savoir qui est qui, quel bras fait vibrer quel archet, quelles voix chantent ces chants traditionnels que tous connaissent, si ces battements sont ceux du davul ou de tous ces cœurs à l'unisson.

Quel est ce phénomène ? J'entends une fillette faire des grands gestes des bras en expliquant à sa petite sœur « Francuzi, Hrvati, Srbi, Bosanci, Njemci, Crnogorci, Turci… »

Ces jeunes venus de 7 pays d'Europe ont passé 15 jours à sillonner les routes de Bosnie-Herzégovine, jouer à Mostar, Sarajevo, Stolac, Travnik, Jajce devant des spectateurs chaque fois surpris et rapidement conquis. Ils ont discuté d'Europe, de ce continent dont les cultures se sont mélangées, parlé de peuples voyageurs venus d'Indes ou d'Egypte au 13ème siècle, des grandes migrations, de migrants, se découvrant des ancêtres cousins polonais ou mongols.

Depuis une semaine, ils sont à Tuzla, à la Kuca Mira (Maison de la Paix) qu'ils ont imaginée en peinture. Ils se sont appris des mélodies, des chants de leurs pays respectifs. Ont enregistré une vingtaine de pièces traditionnelles. Rassemblés par la musique : à Tuzla cet été, se tient, sous la houlette de Nedim Tinjić de l'association AkustikUm, la première rencontre ethno des « Jeunesses musicales Bosnia i Herzegovina ». Les Jeunesses Musicales International (JMI), ONG créée en 1945, a comme mission de "permettre aux jeunes de se réaliser grâce à des partages musicaux au delà des frontières ". Elle n'existait plus depuis 1992 en Bosnie-Herzégovine. AkustikUm a réussi le pari de rassembler des jeunes de divers pays des Balkans, de faire venir à Tuzla des jeunes des diverses communautés, de Stolac, d'Ugljevik…


Jean Claude Chojcan écoute, ému, et mesure le chemin parcouru depuis notre première arrivée à Tuzla en 2006 avec 3 musiciens, notre rencontre avec les musiciens locaux, leur demande pressente de faire quelque chose avec eux, leur première venue, timide, en France, la décision de former cet orchestre BalsiKa multiculturel, multiethnique, d'abord alsaco-bosnien. Puis la décision de l'élargir à d'autres pays des Balkans, à l'Allemagne, à la Turquie. Nos appréhensions lors de la première rencontre entre jeunes de Serbie, Bosnie, Croatie … et cette fraternité « retrouvée », évidente. Il y a cinq ans, nous avions une certaine réticence à jouer dans la rue ces musiques des Balkans, ne sachant à quelle « communauté » elles appartenaient, comment elles seraient accueillies. Il y deux ans, il semblait miraculeux de voir une chanteuse serbe et bosniaque ensemble sur scène. Tout cela semble couler de source aujourd'hui.

La symbolique de ce premier rassemblement « ethno », l'amitié de cette jeunesse multiethnique, leurs regards complices sur scène, la beauté des ces musiques simples et puissantes contredisent les discours pessimistes et sont une source de fierté pour notre petite association strasbourgeoise : avoir créé cette formidable bouffée d'optimisme ! One day I have a dream …

Association Ballade Strasbourg

[URL : www.papyrosn.com]



Pour en savoir plus



[URL : http://www.bhinfo.fr/spip.php?page=article&id_article=3560].