Ukraine : Tcherkassy, la ville des abricotiers (octobre 2013)
2013-11-19

Par Dmitriy Desyterik

Kiev, 28 août 2013, Dien (Source Odaess).

Tcherkassy: fondée en 1284, obtient le statut de ville en 1795 ; superficie 69 km², population 286 452 habitants, située sur la rive droite du bassin de rétention d'eau de Krementchoug (1)

.

Sergei Proskurnya - producteur de théâtre et metteur en scène, né à Lviv, 56 ans. [...]

- Sergey, quand vous êtes-vous installé à Tcherkassy ?



- En 1968, je suis arrivé de Lviv. J'avais alors 11 ans.

- Qu'est-ce qui a tout de suite attiré votre attention ?



Les abricotiers de Tcherkassy. Lviv est une ville de pierre, ancienne, c'est une ville écrin, une ville décor emplie de pierre. Tcherkassy regorge de petites maisons et de jardins, en juillet, tous les trottoirs sont recouverts d'abricots. Les trottoirs sont jaunes. Ce sont des souvenirs persistants : le goût de l'abricot, sa peau de velours et l'étonnement juvénile que les gens ne ramassent pas mais piétinent ces fruits qu'à Lviv nous ne pouvions nous offrir que rarement.
[...] Au marché, un seau d'abricot coutait 15 kopeks, alors qu'à Lviv, il fallait un rouble et demi pour un kilo. Mes parents étaient émerveillés de constater qu'à Tcherkassy on trouvait de tout pour pas cher. Imaginez-vous donc : il y avait quatre magasins « fruits de la forêt », où non seulement on vendait des baies et des champignons sous toutes leurs formes, mais aussi de la viande d'ours, de la chair d'élan, des perdrix, des coqs de bruyère. C'était une ville de cosaque incroyable avec une architecture basse laissant beaucoup de place au ciel et le bassin de rétention de Krementchoug avait été récemment inondé. Il y avait beaucoup de poissons dans le réservoir qui avait recouvert des villages et des cimetières5. Dans cette eau propre, les silures atteignaient en deux à trois ans des tailles incroyables. J'ai vu un silure de 4,5 mètres de long. [...]

- Vous décrivez la ville comme un Eden perdu.




- Oui, parce qu'en Union Soviétique, au début des années 1970, débuta la réforme qui mit un terme au système carcéral des goulags. Toute la gente militaire qui gardait les camps de Magadan, Kolyma, Norilsk a migré vers une région plus chaude et plus riche : l'Ukraine. A Tcherkassy ils furent 17 000, sans compter leur famille, à s'installer. [...] Ils sont venus avec
beaucoup d'argent, les prix ont monté en flèche, et dès 1972 le seau d'abricots valait un rouble et demi.

- [...] Vous devez avoir vos endroits ou itinéraires préférés [...].



[...] Je marche beaucoup à Tcherkassy. L'un de mes endroits préférés était alors le plus beau parc de Tcherkassy, qui s'appelle encore « 50e anniversaire de la Révolution d'Octobre ». C'est, en fait, une ancienne pinède transformée en parc. [...] Le paysage y est magnifique. A une époque, il y avait là l'hôtel « Tourist » où habitaient les acteurs et les réalisateurs venus à Tcherkassy pour des tournages. Les sociétés de production « Mosfilm », « Lenfim » et le studio Gorki aimaient tourner à Tcherkassy. [...] J'avais pris l'habitude, par le passé, de marcher le long des allées du parc, sachant qu'à chaque instant, derrière ces buissons sauvages de jasmin, se couvraient de vieux pins de construction navale et une petite scène
sur laquelle se tiendrait Iya Savvina (2) attendant que je vienne à elle avec un énorme bouquet de tulipes blanches. [...] A présent tout est détruit et j'évite de me promener à cet endroit.

- Mais les ruines peuvent avoir leur charme.



- Actuellement, je m'intéresse notamment à une zone industrielle désaffectée dans le centre ville, celle d'une usine de tabac fermée depuis huit ans. Tout le métal a été récupéré, il n'y a plus d'éclairage, les bâtiments se délabrent car il n'y a plus de chauffage et, même au mois d'août, la température reste hivernale à l'intérieur. Mais il y a plus de 8 000 mètres carrés : entrepôts, garages, ateliers qui pourraient être aménagés en galeries et en scènes de théâtre. [...] J'essaie de convaincre les autorités de la ville que cet espace doit être attribué aux jeunes et transformé en un centre artistique.

- Si vous regardez la ville de loin, avec une perspective haute et horizontale, quelle image s'offre à vous ?



- [...] C'est l'une des premières villes construites sur un plan quadrillé (3). [...] Les rues et pâtés
de maison sont disposés parallèlement et perpendiculairement au Dniepr. Comme à Odessa,
les gens se donnent souvent comme point de rencontre l'angle de deux rues. Toutefois, durant la période soviétique, le maillage parfaitement géométrique des rues n'a pas été respecté pour les quartiers dortoirs qui ont poussé de façon chaotique à l'Ouest de la ville et au Sud avec l'usine chimique (4). La verticalité de la ville n'apparaît pas dans les maisons mais dans les cheminées de l'usine d'azote. De celles-ci sort de temps à autre une fumée rose vif, orange ou bleue. De ce fait, si l'on arrive à Tcherkassy du côté du barrage, on voit dans un premier temps un immense miroir d'eau qui reflète les nuages et le soleil, puis, en s'approchant de la rive droite, c'est une mer de verdure percée de maisons blanches. Une ville blanche au milieu d'une mer verte. Immédiatement au Sud ces terribles cheminées émergent. Elles sont si élevées, qu'on les aperçoit depuis n'importe quel point. [...]

- Quels types de personnes vivent ici ?



- Les « Sibériens », dont je vous ai parlé, vieillissants, marchent dans les rues en bougeant à
peine les pieds, et leurs visages ont cette expression qui traduit le ressentiment qu'ils ont envers le monde entier. Il y a aussi, parmi les vieux visages, les Tcherkasses de souche. [...] Ce sont des gens chaleureux, aux mains tordues d'arthrite, au cou mince, mais au corps replet. [...] Les revendeuses sur le marché sont une illustration éclatante de l'archétype local. Des grands-mères heureuses : celles qui demandent l'aumône et celles qui vendent des
fleurs dans le centre. [...] Vous pouvez acheter un superbe bouquet de fleurs des champs pour 5 hryvnia, alors que l'équivalent à Kiev vous en coûterait un minimum de 50 hryvnia. Une fois de plus, j'ai le sentiment que les prix démocratiques pratiqués à Tcherkassy ont plus à voir avec l'esthétisme qu'avec le matérialisme. [...]

- En quoi Tcherkassy est-elle unique ?



- [...] J'ai voyagé dans toute l'Ukraine et n'ai pas vu d'autre ville où les gens étaient si calmes et si indifférents. Les chroniques criminelles sont réduites au minimum. [...] Il n'y a foule qu'au marché. Il y a des passants solitaires qui se rendent sous les abricotiers pour les abricots. Les habitants de Tcherkassy ne sont jamais pressés. Les femmes peuvent se rencontrer et oublier pendant une heure et demie qu'elles sont dans la rue, au milieu d'un trottoir à papoter, le plus simplement du monde, de tout et de rien. [...] Ce calme, cet équilibre intérieur et cette indépendance font des habitants de Tcherkassy des gens totalement inactifs socialement. J'ignore ce qui devrait se produire pour qu'ils se dressent et manifestent leur point de vue. Le secteur public de Tcherkassy est misérable. Il devrait y avoir plus d'activité sociale. [...]

- Quelle métaphore conviendrait le mieux à Tcherkassy ?



- C'est une esthétique : grâce aux abricotiers, la ville au printemps est un verger, c'est une ville fleurie aux maisons blanches. [...]. Pour moi, Tcherkassy est un rushnyk blanc céleste à la broderie fine à peine perceptible.

Notes :

(1) Le Réservoir de Kremetchoug a été créé en 1959-1960 par le barrage de la station hydroélectrique de Krementchoug. Le remplissage du réservoir a submergé le cœur historique de Tcherkassy, les quartiers commerçant et industriel de Mitnitsia, ainsi que 212 autres villages et bourgades. Depuis fin août 2013, le musée en plein air de Pyrohiv (situé dans les environs de Kiev) accueille une exposition dédiée aux villages et bourgades noyés lors de la création du réservoir de Krementchoug. Des objets de la vie courante, des photos, de l'artisanat traditionnel, conservés par les anciens résidents de 25 villages submergés, sont présentés. L'exposition dure jusqu'à fin 2013.

(2) Iya Savvina (1936-2011) : actrice de films soviétique.

(3) Le quadrillage des rues de Tcherkassy date du plan général de la ville tracé en 1826 par William Hastie (1763-1832), architecte et urbaniste russe d'ascendance écossaise.

(4) L'Association de Production de Tcherkassy « Azot », construite de 1962 à 1975 (à présent intégrée à la holding Ostchem de Dmitro Firtash) est le plus gros producteur d'engrais azotés en Ukraine.


(5) Rushnik :serviette longue et étroite, à motifs brodés, traditionnelle de l'artisanat ukrainien
.

Retour à



[URL : 4230]

.